Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Mohamed Merah c’est ce Français d’origine maghrébine qui a tué des militaires français et des enfants juifs français, dans une école de France. 

 

Sa sœur, donc bonne Française « surveillée par les services », est partie (avec ses 4 enfants) en Espagne, puis en Turquie, pour finir en Syrie avec les djihadistes et son compagnon djihadiste (à qui nous envoyons des armes, payées par le Qatar).

 

OBSERVATIONS.

Voilà donc une bonne mère de famille française (voilée comme il se doit et comme sa propre mère aperçue à la télé toute vêtue de noir), qui doit évidemment être indemnisée par la Sécu (comme mère célibataire avec 4 enfants), qui s’offre un grand voyage, que le commun des Français ne pourrait pas s’offrir (5 personnes dans un périple en avion France-Espagne-Turquie). Voyage forcément payé par nos amis du Qatar ou d’Arabie saoudite qui financent le djihad en Syrie.

En résumé, voilà une bonne mère de famille, bénéficiant forcément de la priorité pour l’obtention d’un logement social et des aides diverses pour les bonnes familles (celles qui donnent à la France un taux de fécondité record, ici 4 enfants) ; cette bonne mère de famille, donc, soutient l’action de la France en Syrie en faveur des bons démocrates islamistes djihadistes que nous armons et qui luttent contre le dictateur laïc Bachar al-Assad ; cette bonne famille française donc, qui bénéficie d'une part de l'aide sociale d'autre part d’avantages substantiels sous la forme d’une prise en charge de ses voyages exotiques par « les amis de la France ».

 

Un vrai modèle d’incohérence cette affaire, mais aussi de masochisme national.

 

La seule parade serait de les laisser en Syrie jusqu’à ce que mort s’ensuive (par plus fanatiques qu'eux ou par le dictateur Bachar... qui vient d'être réélu !!!). Mais non, vous verrez qu’ils vous revenir et être présenté à la télé pour justifier leur action… et peut-être réclamer de nouvelles indemnités, car entre temps en Syrie elle se sera fait engrosser une nouvelle fois.

 

Que de bonnes nouvelles.

 

MAIS, pour être sérieux, comme l’a bien dit Malek Botih : « la situation est extrêmement grave. »  « Et nous sommes au bord du précipice. »

 

Hélas, avec des dirigeants médiocres il ne va pas être facile de prendre des décisions courageuses et encore moins radicales.

 

RAPPEL 1: Dans l’attente d’une éventuelle et improbable laïcité musulmane, rappelons que pour un bon musulman (donc pur et dur), la nationalité n’a aucune importance, puisque tous les musulmans appartiennent à la Oumma, la communauté des croyants.

RAPPEL 2 : l’imam de Bordeaux (Tarek Oubrou), décoré de la Légion d’honneur par François Hollande, à la demande d’Alain Juppé, maire de Bordeaux (et candidat putatif à la présidence de la République française) a bien déclaré que sa constitution à lui c‘est le coran !

 

OBSERVATIONS.

Ce ne sont pas ces deux-là (Hollande-Juppé) qui vont trouver une solution au problème.

 

Ces deux-là qui risquent d’être le choix offert aux électeurs français pour l’élection 2017 du président de la République !

 

Les djihadistes ont encore de beaux jours devant eux, mais pas de stigmatisation SVP, chacun est libre de croire en ce qu’il veut n’est-ce pas ? Et on aurait tort de s’inquiéter, n’est-ce pas ?

 

Pourtant les Mérah, Medhi et consorts c’est ce que le dictionnaire appelle « nourrir un serpent en son sein » ou ce que les Canadiens expriment par « aide un cochon et il va chier sur ton perron. »

Incohérence encore quand l’Occident ( !!!) dénonce l’élection de Bachar al-Assad en Syrie (qui lutte désespérément contre les djihadistes, ils seraient plus de 20 000, dont un millier de Français), mais approuve sans nuances l’élection du milliardaire Porochenko en Ukraine, contesté pourtant par les 1/3 de la population ukrainienne. Autre temps autres mœurs, deux poids deux mesures… Porochenko étant riche, entre riches on doit se comprendre ! Entre oligarques on doit avoir des points communs.

 

Il semblerait que personne ne se préoccupe de la manière dont monsieur Porochenko est devenu milliardaire en moins de 20 ans dans une Ukraine exsangue. C’est la mondialisation mon frère !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article