Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

 

1     - Marseille, ma ville.

Un troisième homme, de 24 ans, abattu en une semaine dans les quartiers Nord de Marseille.

Cette troisième victime a été tuée par balles, hier soir. Les enquêteurs ont dénombré 50 douilles de Kalachnikov. Arme de guerre.

OBSERVATIONS.

NB-1 - Les « jeunes » (ou dealers, ou malfrats, ou ?) des quartiers Nord ne manquent pas de munitions.

NB-2 – Les 6 milliards d’euros de Manuel Valles qui venait presque toutes les semaines à Marseille, pour y régler martialement la question de la délinquance, semblent n’avoir servi à rien.

NB-3 – La loi Taubira, qui vient d’être votée par nos futés députés, dont le laxisme est dénoncé par les policiers et les gardiens de prison, ne va pas améliorer la situation.

NB-4 – Samia Ghali, sénatrice PS un temps candidate à la mairie de Marseille, avait sans doute vu juste sur la gravité du problème, en demandant l’intervention de l’armée. Mais, pour les bobos, au pouvoir qui n’habitent pas des quartiers « sensibles », et sourds à la vie des gens d’en-bas, Marseille n’est ni Chicago, ni Kaboul, ni Damas… Pour le criminologue Xavier Rauffer « oui Marseille c’est Chicago ».


NB-4 – A Bobigny (9-3) la solution trouvée par le nouveau maire de droite a été de confier des missions de sécurité  « à de petits caïds » (Marianne, n° 900, page 18). On peut lire dans cet article de curieuses informations : une escouade de « responsables » nouvellement élus ou nommés (Sabrina Saidi, adjointe au maire, Kianoush Moghadam, Jonathan Berrebi, Ramdan Ould-Ahmed), sont dénoncés par lettre « anonyme » de Lynda Benakouche (membre du gang des barbares !)… Bref, lire l’article pour ceux qui veulent découvrir à Bobigny et sa mairie une ambiance de (mauvais) polar. Notons que c’est la politique préconisée par la loi Taubira, dite de réforme pénale (votée massivement par toute la gauche) traitant, entre autre, du remplacement de l’emprisonnement par la « contrainte pénale ». Donc, les délinquants auxiliaires de sécurité des mairies, « ça se discute ! »

On croirait rêver, mais c’est un cauchemar qui a fait déclarer par Jean-Claude Delage, secrétaire général du syndicat Alliance-police : « les policiers sont au bord du désespoir ». (Var matin du vendredi 18 juillet 2014). Il devrait se rassurer, à la mort de policiers les autorités y vont de leurs discours compassionnels. Et puis, ce Delage est peut-être un facho de plus. Pour l’avoir entendu dans des émissions télévisées d’avant 2012, il m’était apparu plutôt plein de bon sens et de réalisme républicain. Là, c’est moi qui doit mal vieillir.

 

En résumé, vu de Sirius, un mauvais esprit pourrait penser que la tendance serait donc de permettre aux potentiels délinquants en cols blancs (type Guérini, PS, ou Balkany, UMP) de former un cocktail sociétal éclectique et averti avec les délinquants de terrain. Ça pourrait se discuter et il y a matière à parlottes…

L’autorisation des portables en prison, devrait permettre ainsi de fluidifier les affaires des criminels et délinquants (y compris ceux en col blanc) et leur permettre, plus facilement, de continuer leurs petites affaires, même « en prison. » La motivation est humaniste ! « L’esprit », non populiste évidemment, doit pouvoir y trouver son compte. La question de fond demeure : faut-il punir les délinquants et criminels et tant pis pour les victimes ?

 

2     – Réconciliation en Côte d’Ivoire. François Hollande donne 23 millions à Ouattara.

Faute de juges, la justice ivoirienne ne peut pas fonctionner normalement, pour juger les membres de l’opposition emprisonnés par Ouattara. C’est la réponse invoquée par le président Ouattara pour expliquer que plus de 700 prisonniers politiques sont incarcérés sans motifs, traités inhumainement et maintenus en détention des années sans jugement !

Ce qui, on le conçoit bien, ne peut que retarder le processus de réconciliation cher à notre président, mais qu'il convient de différer le plus possible pour que les amis au pouvoir puissent continuer à en jouir.

 

Solution élégante dont François Hollande pourra se vanter: débloquéer une aide de 23 millions d’euros pour la justice en Côte d’Ivoire. Comprenons bien : c’est explicite dans la déclaration de notre président « normal », c’est pour former des juges.

Donc, si nous suivons bien, la Côte d’Ivoire, aura, dans 5 ou 6 ans, enfin des juges pour traiter le cas des malheureux illégalement incarcérés. Soit une substantielle rallonge pour un temps de réflexion sur la réconciliation.

Si ce président "normal" ne nous prend pas pour des imbéciles, je ne sais pas ce que c’est.

 

Motivation de mes humeurs nocturnes : ma conscience de citoyen.


« Tout ce que tu feras sera dérisoire, mais il est essentiel que tu le fasses. »

Gandhi 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article