Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Mis à jour le 28 juillet à 6H42 et à 9H41. Corrigé à 19H31.

 

Attention danger.

Danger.jpegémoti-colère1

 

Fils-conducteurs-Russie.jpg

1 - Industrie française. Construction navale.


Après Obama (Etats-Unis) et Cameron (Grande-Bretagne), maintenant c’est maintenant Angela Merkel (Allemagne) qui reproche à François Hollande d’honorer la commande par la Russie à la France de navires, fabriqués en France !

 

http://www.20minutes.fr/monde/1422691-allemagne-critique-france-vente-armes-russie

 

 

Sur ce coup là, vous avez raison, monsieur le président… Mettez les formes, mais il faut tenir bon et être ferme.

 

Il faut donc revenir brièvement sur le sujet « Occident »-Ukraine-Russie.

 

2 -Petite mise au point. Occident-Ukraine-Russie.

 

L’intérêt de l’Europe, l’intérêt des peuples européens, notre intérêt objectif, est de développer les relations avec la Russie et non d’entrer en conflit avec elle.

 

Or, de sanctions américaines en sanctions européennes, "l’Occident" est en train de couper les ponts établis, après tant d’années de relations difficiles et de conflits, et de rejeter la Russie hors d'Europe. Alors que dans le même temps, les dirigeants occidentaux œuvrent activement pour intégrer la Turquie dans l'Europe !!! C'est fou non ?

 

Après divers avis de connaisseurs, après l’avis du général Jean-Bernard Pinatel sur Atlantico (article 2434).

 

(http://www.atlantico.fr/decryptage/veritable-raison-pour-laquelle-etats-unis-se-preoccupent-tant-ukraine-tout-en-se-foutant-eperdument-ukrainiens-jean-bernard-1673075.html)

 

… voici l’avis convergent d’Eric Denécé, directeur du Cf2R (Centre français de recherche sur le renseignement).

 http://www.cf2r.org/images/stories/eric_denece/ukraine-le-monde-a-l-envers.pdf

 

Extrait du 9 mars 2014 : « Le monde à l’envers. »

[…] « L'attitude occidentale, d'une mauvaise foi évidente, semble ne même pas mesurer l'ampleur de ses contradictions :

- Comment peut-on dénoncer un « coup de force de Poutine » et ne pas condamner le caractère violent illégal du coup d'Etat de Kiev contre un président élu démocratiquement ?

- Comment des démocraties peuvent-elles soutenir et reconnaître un mouvement largement composé d'éléments violents d'extrême droite ?

- Comment peut-on reconnaître des « droits légitimes » à une partie de la population (Ukraine de l'ouest) et dénier ces mêmes droits au reste du pays ?

- Après avoir exigé que la province du Kosovo devienne indépendante de Belgrade, comment peut-on interdire à la Crimée de suivre une voie similaire ?

- Comment peut-on s'étonner de la réaction la Russie après être allé exciter « l'ours » jusque dans sa tanière ?

 

"Force est de constater que les Occidentaux semblent respecter le droit international quand cela les arrange et le transgressent dès lors qu'il n'est pas favorable à leurs intérêts [les intérêts de qui seraient à expliciter, pas des peuples en tout cas], en essayant de légitimer leur action par une définition sans cesse fluctuante du « bien » et du « mal » et en décrédibilisant systématiquement le camp adverse par une guerre de l'information savamment orchestrée. »

 

A tous ceux qui s'indignent de la réaction russe, il convient de demander s'ils ont protesté avec la même véhémence :

- lorsque les Etats-Unis ont illégalement envahi l'Irak, produisant de fausses preuves sur la soi-disant présence d'armes de destruction massive, passant outre le refus de l'ONU et laissant ce pays dans un état catastrophique ?

- quand les ONG et les médias ont révélé l'existence des prisons secrètes de la CIA dans le monde et la légalisation de la torture par les forces et services américains dans le cadre de la « guerre au terrorisme » ?

- lorsque les Occidentaux, France en tête, ont totalement outrepassé le cadre de la résolution 1973 de l'ONU en Libye, transformant la « protection des populations civiles » en une opération de renversement de Kadhafi, avec le résultat déplorable que l'on sait ?

- quand les Etats-Unis, la France et le Royaume Uni ont cherché à déclencher une intervention militaire contre la Syrie en l'absence de preuves, au prétexte que Bachar El-Assad aurait utilisé des armes chimiques contre sa population, action dont tout prouve aujourd'hui qu'elle a été le fait du groupe djihadiste Al-Nosrah soutenu par l'Arabie saoudite ?

- lorsque les frappes des drones de la CIA tuent chaque jour plus d'innocents qu'elles n'éliminent de terroristes, nourrissant ainsi un ressentiment à l'égard de l'Occident ?

- quand Edward Snowden a révélé l'ampleur de l'espionnage international de la NSA américaine et la mise sur écoute de la population américaine ?"

 

Conclusion du jour.

Les États-Unis veulent étendre leur influence en Ukraine, pour empêcher l’émergence d’un sous-groupe occidental « Europe-Russie » qui pourrait rapidement devenir le nouveau pôle de référence du monde « occidental ».

 

Tenez bon monsieur le président. Impressionnez-nous !!!


Fils conducteurs-Occident 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article