Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Fil-conducteur.Société-WW

 

Corrigé et MAJ le 14 août 2014 à 16H21.

Hier mercredi 13 août 2014, le docteur Christian Chilli, d’Ampus, a eu les honneurs de la gazette locale, Var-matin. « Jamais je n’ai regretté mon choix » a-t-il déclaré.

 

Il faut peut-être à cette occasion rappeler qu’arrivé sur le village il y a déjà 27 ans, ses 4 enfants ont tous été conçus ici avec Hélène son épouse. Si Chilli est venu de Monaco, ses enfants sont bien des Darnagas (authentiques ampusiens).

 

Il faut aussi rappeler qu’il est l’origine de la première « Domus medica » à Ampus, avec cabinet médical, cabinet infirmier, kinésithérapeute, et cabinet dentaire deux jours par semaine. C’était il y a déjà bien longtemps aussi.


C’était l’époque du Festival du Haut-Var, d'Ampus pour la Dracénie Festival-W.jpgAmpus-Dracenie-W.jpg

 

et des « grands projets d’avenir », donc des rêves pour notre jeunesse. C’était le rêve de la ville à la campagne et de l’innovation en milieu rural. C’était aussi l’époque de politiciens à l’ancienne (Soldani, Arreckx) dont l’instinct me semble avoir été beaucoup plus sûr que les enseignements de Sciences Po ou de l’ENA. L’éternel débat sur l’inné et l’acquis.

 

À cette époque, qui fut bouillonnante, « Ampus regardait le monde ».Ampus_Regarde_Le_Monde-W.jpg

 

 

Prolongement de l’article n°1723 et de quelques autres.

 

UNIVERSITÉ-GOLF-CULTURE À AMPUS 

Le préfet du Var et le recteur

de l'académie de Nice ont visité le siteAmpus-RHT-W.jpg

 

C’était l’époque où les institutions avaient positionné Ampus sur la Routes des Hautes technologies. Celle où les jeunes d’Ampus sont allés visiter le Space Camp de Patrick Baudry à Toulouse. Certains ex-jeunes s’en souviennent peut-être encore. L’époque, où le docteur Chilli, dans la perspective de cette implantation à Ampus avait préparé une spécialité en médecine spatiale.

 

Las. La démocratie, l’esprit de lucre extrême, mais peut-être aussi une certaine jalousie et surtout la bêtise (un « responsable » CGT ampusien déclarant « qu’il ne voulait pas de ces emplois-là à Ampus»), les chasseurs perdant une centaine d’hectares de terrains pour la chasse au cochon et se mobilisant pour s’y opposer (pourquoi ? Pour du travail ? Ça n’en valait pas la peine. Le cochon c’est plus sérieux) et surtout, les écolos de Marseille venus de loin pour décréter ce qui était bon pour nous, à Ampus, et finalement tous ces facteurs conjugués et l’évolution de la conjoncture (qui a achevé un projet innovant et viable) en ont  décidé autrement.

 

Dommage, mais la vie continue, dans notre havre de paix. Un isolat dirait Renaud Camus.

 

... La balade gourmande, dont le succès ne se dément pas (mais qui aurait cependant bien besoin d’une redéfinition) a été l’initiative du Docteur Christian Chilli, alors conseiller municipal...

 

Bonne poursuite de carrière parmi nous Christian.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article