Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

 

InfoAutrement-W 

Élever le débat. Bref aperçu de la civilisation occidentale.

 

Est-il si difficile d’admettre le constat des différences de cultures et de civilisation n’implique pas leur hiérarchisation ?

Est-il si difficile d’admettre l’évidence et la réalité ?

Est-il donc si difficile d’admettre la diversité de l’humanité ?

 

Aujourd’hui, la civilisation occidentale. CONSTAT. Elle s’étend sur un vaste territoire Europe-Amérique-Russie où le christianisme est la religion majoritaire. Qui, de bonne foi, pourrait contester que ce territoire civilisationnel, dont la France, est la zone du monde où la culture est la plus diversifiée et la plus présente, où les solidarités sont les plus fortes (non seulement à l’intérieur de l’Europe, mais vers les autres contrées du monde, énumérez les organismes humanitaires et vous en aurez la preuve, de la Croix Rouge à Médecins du Monde en passant par Emmaüs et tant d’autres), zone où les inégalités, pourtant excessives, sont néanmoins les moins criantes entre les 1 % les plus nantis et les 99 % autres ? Espace géographique, appelé Occident où l’on ne souffre plus, et pas encore, de la faim.

Qui ignorerait que la  France et l’Europe européenne ont un patrimoine architectural, médical, scientifique et culturel sans équivalent ailleurs ? Une Europe à l’imagination fertile, où tout ce qui fait la qualité de notre vie d’humains a été inventé ? Une France et une Europe qui sont, pour la plupart des peuples du monde, l’Eldorado à rejoindre ?

Quant à nos racines, il faut être d’une mauvaise foi absolue pour ne pas reconnaître que « l’esprit de clocher » ne sort pas du néant, que le plus petit village ou le moindre hameau a son église, sa chapelle, son oratoire ou son temple « chrétiens ». Comment caractériser cet état de fait ? Sinon par notre civilisation, notre culture, nos racines chrétiennes. Libre à chacun, à titre individuel, de ne pas se sentir concerné par cet héritage, libre à chacun, à titre individuel, de se sentir plus proche de la civilisation inca ou d'une civilisation orientale ou africaine, mais globalement et collectivement nos racines, notre histoire et pour finir notre civilisation, donc nos règles de vie, sont bien chrétiennes, après avoir été romaines (et Grecques).

L’analyse la plus objective de ce qu’est notre civilisation doit être recherchée chez des témoins issus d’autres cultures et civilisations.

Deux témoignages :

1 - Wassyla Tamzali[1], écrivain algérienne, à l’intention de « ses-amis-Européens-intellectuels-de-gauche-pour-la-plupart » : « Cette tolérance vis-à-vis des autres cultures est particulière à l’Europe et ne se retrouve guère ailleurs, notamment dans le monde musulman où les étrangers, dans le meilleur des cas, sont contraints de rester invisibles et où aucune place ne leur est faite dans l’espace public… »

 Dans ces conditions, la lucidité et la première des priorités des peuples européens devraient être de préserver leur culture et leurs valeurs, sans stigmatiser les autres, mais en exigeant que les allogènes venus d’autres aires civilisationnelles s’adaptent à la terre d’accueil. En rappelant à ces migrants qu’ils ont fui leurs terres d’origine pour échapper à des conditions de vie insupportables.

 

2 - Pour le journaliste koweïtien Ahmed Al-Sarraf : « C’est effrayant de voir que ceux qui ont fui des dictatures politiques, militaires ou religieuses voudraient transformer l’Europe en quelque chose qui ressemblerait à ce à quoi ils cherchaient à échapper » […] Cela est d’autant plus inacceptable que nous-mêmes, dans nos propres pays, nous refusons à toutes les minorités, y compris aux Européens, de simplement respirer et ne cessons de vouloir leur imposer nos choix. »[2]

 

Ainsi, il ne s’agit ni d’inciter au choc des cultures, ni de stigmatiser une religion, ni de jeter l’opprobre sur un quelconque groupe ethnique, mais d’admettre, sans haine et sans crainte, les différences entre les civilisations, porteuses de valeurs différentes. Dans cet esprit, la cohabitation peut redevenir possible et même fructueuse.  Par contre, si la civilisation islamique veut imposer à notre République laïque, dans son aire géographique, ses mœurs et ses valeurs, il faut s’attendre à des réactions de moins en moins nuancées, de plus en plus violentes. Malgré l’énergie mise par l’oligarchie pour effacer de l’actualité tous les heurs civilisationnels.

 

à suivre.

Fondamentaux-W-copie-1

[1] Wassyla Tamzali, Une femme en colère-lettre d’Alger aux Européens désabusés, Gallimard, 2009. Déjà cité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article