Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Le feu couvait sous la cendre depuis 2005. Le processus d’adhésion de la Turquie avait été mis en veilleuse, compte tenu des réticences de la France et de l’Allemagne. Maintenant, mystérieusement  c’est reparti. Mystérieusement car aucune des conditions misent à ces discussions n’a été levée par la Turquie (ni la reconnaissance du génocide arménien, ni l’évacuation de la moitié de Chypre, pays de la communauté occupé par l’armée turque…). Est-ce lié à l’arrivée de François HOLLANDE au pouvoir ???

 

Les problèmes de l’Europe à 27 sont innombrables et même les plus fervents europhiles dénoncent, un peu tard, que la charrue a été mise avant les bœufs et qu’il faudrait peut-être repenser l’organisation européenne avec une Europe à plusieurs cercles, recentrée dans « une première phase » sur les 6 pays fondateurs, dont l’économie était semblable.

 

Et bien si vous croyez que les leçons ont été tirées de « la crise », vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au coude.

 

Les eurocrates, forcément avec l’aval de certains « responsables » politiques, relancent le processus d’adhésion de la Turquie à la Communauté européenne. Donc d’élargissement de l’Europe vers l’est, hors d’Europe, alors que de nombreux pays européens n’ont pas encore adhéré ! Oui, oui, c’est reparti ! L’Europe n’a pas assez de problèmes, il faut donc en trouver d’autres, bien plus redoutables encore. L'ouvrier "européen" pourra avoir une concurrence supplémentaire, intra muros. Après les camionneurs roumains à 150 euros par mois (qui occupent déjà actuellement 40 % du marché du transport en France), il faut s'attendre à l'arrivée des Turcs (à quels tarifs ? Des tarifs chinois ?). Avec nos 5 millions de chômeurs la perspective est réjouissante. A quoi pensent donc nos irresponsables politiques ??? Peut-être à changer les peuples d'Europe, à commencer par celui de France (là c'est en bonne voie). A moins qu'ils n'appliquent le principe du stalinien Bertold Brecht :" si le peuple ne vous convient pas changer le peuple."

 

Est-ce une conspiration pour que la gauche puisse garder indéfiniment le pouvoir, grâce à des apports d'électeurs extérieurs ???


Voilà donc un sujet sur lequel il va falloir revenir. En attendant pour ceux qui veulent s’informer par un autre canal que le présent blog, je recommande vivement la lecture d’un petit livre de 116 pages, publié chez Grasset en 2011 et écrit par Martine Goslan : L’imposture turque.

 

Quatre impostures y sont dénoncées :

·      l’imposture démocratique,

·      l’imposture laïque,

·      l’imposture géopolitique et

·      l’imposture de l’islamisme modéré.

 

Martine GOSLAN est journaliste d’investigation à l’hebdomadaire Marianne, donc peu suspect de collusion avec la droite.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article