Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Education nationale et jeunesse, quelques spécificités françaises (suite de l’article 848), y compris AMPUS.

 

C’est en France que 20% des enfants entrant en sixième, au collège, ne maîtrisent ni le Français (leur langue), ni le calcul. Mais on parle d’enseigner l’arabe et l’anglais comme langues premières. Ça promet pour notre culture.

 

C’est en France où 223 000 jeunes sont sortis en 2011 du système éducatif sans formation. Les syndicats enseignant sont opposés à l'apprentissage dès 14 ans. La France doit d'abord faire des érudits ou des penseurs...

 

C’est en France où des politiques peuvent exploiter comme fond de commerce la repentance face à l’histoire, qui est en partie escamotée des programmes scolaires. Il vaut mieux que les enfants ne sachent pas quelle a été l'originalité et la grandeur de notre pays. C'est ainsi que la France n'a pas fêté le bicentenaire de la victoire éclatante de Napoléon à Austerlitz (au prétexte qu'il avait rétabli l'esclavage aux Antilles) et que la marine française est allée à Londres fêter la victoire des anglais à  Trafalgar, contre la marine française (anglais qui n'avaient pas alors aboli l'esclavage aux Antilles). Débile ! Cette décision a été prise alors par Jacques Chirac, président de la République, Lionel Jospin étant premier ministre). Et, dit-on, Chirac était cultivé, c'est dire ou nous en sommes de notre relation à l'histoire.


C’est en France que la consommation de cannabis est la plus forte d’Europe, en particulier chez les jeunes. Ça ne doit pas leur activer les neurones...Mais une ministre (Cécile DUFLOT) demande la libéralisation de la vente du cannabis...ça permettra une augmentation de la consommation . Si on ajoute,  que chez les jeunes, la consommation d'alcool est en recrudescence et que l'alcool  est mélangé à des "boissons énergisantes" pour permettre de tenir plus longtemps "en boîte". Que ne nombreux jeunes complètement "pètés" finissent par se balancer dans la Garonne pour s'y noyer, on voit tout le bénéfice que pourra retirer la sociét si la proposition de la ministre verte était adoptée.

 

  C’est en France que l’on peut entendre un présentateur dire à la télévision, qu’une campagne de sensibilisation nationale va être lancée, parce qu’un enfant de 11 ans est tombé en se penchant à la fenêtre d’un appartement du 11e étage. Avec l’observation suivante : « l’enfant a échappé à la surveillance de ses parents ». Oui, il faut comprendre qu’à 11 ans dans notre pays un enfant de 11 ans doit être sous la surveillance constante de ses parents, y compris chez lui ! 11 ans c’est l’âge où les enfants vont au collège, prennent les bus et autres transports en commun…

 

C’est en France ou les lois sont rédigées à la va-vite pour n’importe quel fait divers. Il faut dire que les députés ont pas mal à faire avec leurs autres mandats électifs, voire d'autres activités plus ou moins lucratives. Ils n'ont pas trop le temps de s'occuper sérieusement des lois, normalement leur principale activité.

 

C’est en France que des postiers peuvent décider de ne pas distribuer des prospectus politiques qui ne leur conviennent pas (ceux du FN)… Mais on veut donner des leçons de morale civique, politique et démocratique au monde entier. Intéressant cette situation, les postiers voudraient donc pouvoir choisir leurs clients ! Toi tu auras ta lettre et toi pas !!!

 

Il est temps d’arrêter de faire des réformes à la chaîne et de revenir aux fondamentaux :

  •   les parents doivent s’occuper de leurs enfants, ils doivent les éduquer et leur enseigner les règles de la vie en société et de la dangerosité du monde ;
  • les enseignants doivent leur transmettre des connaissances leur permettant de comprendre leur environnement et d’où ils viennent, de disposer des outils pour se trouver un travail et s’insérer dans la société. Là, au niveau des concepts la tâche est ardue. Pour l’anecdote, il y a 20 ans j’ai créé à l’Université de Nice-Sophia Antipolis, le premier master – c’est le nom actuel - professionnalisé sur l’environnement = bac+5. Certains collègues m’ont traité de vendu au privé, puisque le programme était adapté aux besoins du marché du travail, que le privé accueillait mes étudiants et les embauchait !!! Comprenne qui pourra.
  • les politiques doivent d’abord se préoccuper de l’intérêt général, qui n’est par la somme des intérêts particuliers et se consacrer complètement à une mission élective.

 

 

Il est temps de stopper la descente aux enfers de l’éducation nationale. La création de postes n’est pas une fin en soi.

 

 

A AMPUS la caractéristique de l’école primaire, c’est le circulus (turn over en anglais) permanent des enseignants depuis le départ de monsieur et madame FAURE, il y a bientôt 20 ans. Eux ont toujours habité sur le village. Ces  enseignants actuels, qui ne sont plus des instituteurs ou maîtres d’école mais désormais des « professeurs des écoles » (il paraît que ça fait plus gradé) eux changent presque tous les ans, ils arrivent et repartent. Il n’est pas sûr que l’intérêt des enfants soit pris en compte dans ce système.

 

Côté bâtiments on ne peut pas dire, non plus, que la municipalité ait été prévoyante. L’école a été construite sous une municipalité de Maurice MICHEL, il y a très longtemps, elle a été agrandie sous une municipalité de Roger CASANOVA, il y a longtemps. Depuis 11 ans de municipalité Patrick VIGNAL, rien n’a été prévu (sauf verbalement), malgré le POS de 2001 donnant l’évolution prévisionnelle de la population et malgré le nombre non négligeable de nouvelles habitations. Donc malgré une anticipation possible de l’évolution de la population scolaire.

 

Ampus est bien au diapason de notre Etat imprévoyant.

 

NB. Actuellement, en dépannage, une classe est hébergée dans l’ancienne école (un comble), dans la salle dite des jeunes, créée sous une municipalité CASANOVA. Pour la prochaine rentrée on parle de CM1 et CM2 qui feront cours à l'ancienne école.

 

Ampus attend les éventuelles subventions, comme l’Europe attend que l’Allemagne prenne en charge les erreurs de gestion des autres pays, ceux du Sud surtout, dont la France.

 

à suivre.

 

Commenter cet article