Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Un cycle électoral se termine : primaires socialistes-présidentielle- législative.

 

Désormais la gauche (le PS) a tous les leviers de commande, une majorité de municipalités, une majorité de départements, une majorité écrasante de régions (21 sur 22), la majorité du Sénat et la majorité absolue à l’Assemblée Nationale. Plus rien ne peut s’opposer démocratiquement à la volonté du PS.

 

Deux questions s’imposent donc.

 

1 – Le PS va-t-il en profiter pour proposer la refondation d’une Europe humaniste, au service des peuples européens, fondée sur les valeurs qui ont fait la civilisation européenne (occidentale) et qui sont effectivement communes à tous les peuples d’Europe (valeurs judéo-chrétiennes et gréco-latines + siècle des lumières + le code civil napoléonien issu de la révolution…), ou va-t-il poursuivre l’Europe libérale au service des spéculateurs, ouverte à tous les vents des communautarismes conquérants et nivelée par la base pour satisfaire à la mondialisation débridée ?

 

Outre de s’attaquer aux problèmes sociétaux prégnants : emploi, chômage, pouvoir d’achat, insécurité… le gouvernement français, dégagé de toute contingence électorale, va-t-il inscrire son action dans une perspective européenne à long terme, en tirant les leçons des cafouillages, erreurs et fautes du passé récent ? C’est ce que j’attends avec impatience.

 

Pour sourire un peu et citer deux grands hommes : « le changement c’est maintenant » (François HOLLANDE) et « quand le moment est venu, l’heure est arrivée » (Raymond BARRE).

 

2 – Le Président François HOLLANDE a annoncé lors de sa campagne qu’il introduirait une dose de proportionnelle dans les élections (seuls deux pays en Europe ont ce scrutin « majoritaire »)  qui prive de parole à l’Assemblée Nationale une part importante de la population française.

 

Exemple démonstratif chez nous dans le Var. Sur huit circonscriptions, huit ont élu des UMP. Ces huit députés de la Nation porteront la voix du Var à l’Assemblée. Est-il « démocratiquement normal » que les 40% de la population n’ayant pas voté UMP n’aient aucun représentant ?

 

Est-il « démocratiquement normal » que Europe-Ecologie-les Verts ait un groupe (20 députés) à l’Assemblée Nationale, alors qu’ils n’ont recueilli que 2% des voix à la présidentielle, pendant que le Front National qui a recueilli 18% des voix à la présidentielle n’a que deux députés ? N’y a-t-il pas de déni de démocratie ? Le Gouvernement va-t-il se pencher sur cette délicate question de représentation démocratique ?

 

Ayons cependant conscience que « Notre route est droite, mais la pente est forte .» (Jean-Pierre RAFFARIN ).

 

C’est évidemment à suivre.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article