Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Le G20 s’est tenu au Mexique et rien de concret n’en est sorti. Ou plutôt oui, la seule décision concrète c’est qu’il n’y aura pas de taxation des transactions financières internationales. C’est à dire il n’y aura pas de taxe Tobin.

 

La taxe Tobin, du nom d’un prix Nobel d’économie américain qui préconisait d’instaurer une taxe, dérisoire, de 0,05% sur toutes les transactions financières mondiales pour financer le développement et la croissance.

 

Les anglo-saxons (Américains et Anglais) maîtres du monde n’en veulent pas, donc elle est rejetée par tous les pays !


NB. La France de Nicolas SARKOZY a bien mis en place une taxation des transactions financières, mais elle est vouée à l’échec si la France est le seul pays à l’appliquer.

 

Les riches spéculateurs de la City et de Wall Street ne veulent pas voir leurs transactions spéculatives amputées de 0,05 % pendant que les Grecs après les Lettons, et maintenant les Espagnols, voient leurs maigres salaires amputés de plus de 20% !

 

La mondialisation c’est ça ! Les riches doivent être toujours plus riches et les pauvres doivent participer, jusqu’à en crever s’il le faut, à enrichir les riches. La mondialisation c’est créer des chômeurs au Nord et employer des esclaves au Sud.

 

Ceci étant, François HOLLANDE, notre Président, se déclare satisfait des résultats du G20 !

 

Hollande : "objectifs atteints" au G20

SOURCE le Monde du mardi 19 juin 2012 

 

« Le président français a jugé hier que "les objectifs les plus importants", dont "la croissance", avaient été "atteints" au sommet du G20 de Los Cabos (Mexique), à l'issue de la rencontre des principales puissances.

[…]

Autre objectif atteint, selon lui: "le commerce""Un point d'accord a été trouvé pour qu'il n'y ait pas de nouvelles mesures protectionnistes", cela "jusqu'en 2014", a-t-il dit. »

 

Donc, pas de protection de nos dernières fabrications.

 

Le changement ce n’est pas maintenant ! 

 

Il faut donc que je vous présente succinctement les structures oligarchiques qui, de fait, dirigent le monde et n’ont cure de nos votes « démocratiques ».

 

·      La Franc-maçonnerie (regroupe des dizaines de milliers de membres à travers le monde)

Association philosophique et philanthropique à vocation universelle,  vraisemblablement née en Ecosse puis en Angleterre au XVIIe siècle. Avec un grand nombre d’obédiences. En France l’obédience numériquement dominante, plutôt d’orientation « à gauche », est le Grand Orient de France (GODF). 

 

Citons, sous toutes réserves, quelques personnalités politiques franc-maçonnes, Xavier Bertrand (ex-ministre du travail), Jean-Luc Mélenchon (député européen), Manuel Valls (ministre de l’intérieur), Michel Sapin (ministre du travail), Vincent Peillon (ministre de l’éducation nationale), Jean-Yves le Drian (ministre de la défense), Stéphane Le Foll (Ministre de l’agriculture), Arnaud Montebourg (ministre du redressement productif), François Hollande (président de la République)…

 

Commentaires ???

 

·      Club le Siècle (un millier de membres)

 

Club, fondé en 1944réunissant des membres de l’oligarchie dirigeante française, pour faire se rencontrer les « élites » au delà du clivage gauche-droite.

 

De fait s’y retrouvent (ou s’y sont retrouvés) aussi bien Manuel Valls qu’Alain Juppé, Pierre Moscovici que Serge Dassault, Jack Lang que Jean-François Copé,  Martine Aubry que Rama Yade, Michel Vauzelle que Corinne Lepage… Tous les grands banquiers en sont membres comme tous les patrons de presse et les journalistes en vogue : David Pujadas, Serge Moati, Anne Sinclair, Serge July et Arlette Chabot et même des syndicalistes : Jean-Christophe Le Duigou (CGT) et Laurence Parisot (MEDEF)… La liste des noms est accessible sur le site de wikipedia (le Siècle).

 

Commentaires ???

 

Autant dire que si ces gens s’empoignent sur les estrades télévisuelles, ils se fréquentent et n’en sont pas moins proches.

 

·      Le groupe Bilderberg ou conférence de Bilderberg, ou club Bilderberg (130 membres) 

Créé en 1954, pour lutter contre l’anti-américanisme se développant en Europe.

Citons quelques personnalités connues ayant participé à ces « conférences » : David Rockfeller, Guy Mollet, Georges Pompidou, Antoine Pinay, le Prince Bernhard des Pays-Bas, Harry Kissinger, Dominique Strauss-Kahn, Bernard Kouchner, Romano Prodi …

 

Notons aussi que le prochain président du groupe Bilderberg sera monsieur Henrie de Castries (patron du groupe AXA), soutien de François Hollande lors de la présidentielle, et membre de la même promotion Voltaire de l’ENA que Hollande. Que des pauvres ! Monsieur de Castrie a par ailleurs pour amis Sarkozy, Bayrou, Hollande...

 

SOURCE AGORAVOX : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/henrie-de-castries-soutien-de-118063

 

 

·      La Commission Trilatérale ou Trilatérale (300 à 400 personnes)

 

Créée en 1973, pour promouvoir et construire une coopération politique et économique entre les trois zones clés du monde (Amérique du Nord, Europe occidentale, Asie-Pacifique). En fait pour orchestrer la mondialisation économique entre les Etats-Unis, l’Allemagne et le Japon (les démocraties industrielles).

 

Quelques noms : David Rockfeller, Jimmy Carter …

 

Opinion de blogueur sur le G20 : Le citoyen engagé.

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/derriere-le-pacte-de-croissance-de-118689

 

« Notre nouveau leader européiste, mondialiste et internationaliste, François Hollande, entend relancer la construction européenne par l’adoption d’un maître-mot : croissance ! Voilà qui doit plaire à tout le monde puisqu’avec la croissance est associée aussi bien les bénéfices supplémentaires pour les entreprises, que de plus grands emprunts favorables aux banques et…rien pour les peuples si ce n’est l’illusion d’un avenir positif. […] Non le pacte de croissance voulu par l’ensemble des oligarchies occidentales doit servir en fait à finaliser le futur grand marché transatlantique en gestation aux alentours de 2015 », dont il a été décidé dès le sommet de Lisbonne en 2010. François Hollande n’était pas encore président.

 

Voir aussi : http://www.challenges.fr/economie/20120611.CHA7352/europe-usa-la-zone-de-libre-echange-dont-reve-bruxelles.html

 

 

 

A suivre…

 

 

Commenter cet article