Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

 Reçu de JF.

S'ils cherchent des niches où réaliser des économies...

 

1° La solidarité vue par les députés.

« A l'heure où la situation financière est telle que l'on cherche en hauts lieux désespérément de l'argent et que l'on va encore s'acharner sur le peuple pour le faire payer et en trouver. Il faut rappeler l'amendement déposé, lors de la précédente mandature, par Lionnel Luca, l'un des chefs de file du collectif de la Droite populaire, député UMP des Alpes-Maritimes lorsqu’il proposait de réduire de 10% l’indemnité des députés (qui touchent 5.200 euros nets d'indemnités parlementaires, auxquels il faut rajouter les avantages en nature). Il n'y a pas de raison, disait-il en somme, de ne pas faire participer la représentation nationale à l'effort de rigueur auquel sont soumis les Français. »  

 

575 députés sur 577 ont alors voté contre !!! Soit tous les députés, de toutes les couleurs politiques !!!!!!!

 

Avantages des sénateurs : une prime au chauffage !!! 

Publié le 14 décembre 2011 par Catherine Desplanque avantages des sénateurs.


"Alors que que 8 millions de Français n’arrivent plus à se chauffer, les sénateurs bénéficient d’une prime au chauffage à l’année… 

 

Dans la série "cherchons des économies", on tombe parfois sur des perles. Selon le magazine Capital, "les fonctionnaires du Sénat sont payés trois fois plus cher que leurs collègues de l'État"...

Comment expliquer un tel écart ? En raison d'une accumulation de primes dont bénéficient ces fonctionnaires bien spécifiques.  

 

Un seul exemple : le versement d'une prime individuelle... de chauffage !

Non seulement l'intitulé prête à sourire (y a-t-il des problèmes de chaudière au palais du Luxembourg ?), mais le calcul de cette prime laisse rêveur : elle est indexée sur les cours du pétrole.

 

Comme ceux-ci sont régulièrement à la hausse, il fallait s'y attendre : la prime a littéralement explosé. ""Elle est passée de 1500 euros par an en 2000 à 4035 euros en 2011", selon Capital.

 

 En la supprimant, l'État économiserait donc 3,4 millions d'euros par an.

 

Dans la même série, un sénateur touche une prime informatique de 1000 Euros par mois .... une honte ......... ils doivent changer d 'ordinateur tous les 15 jours ........... ou alors ils les revendent à bas prix .....

Le Sénat c'est aussi: - 6,7 milliards placés en actions, en obligations et dans l'immobilier.

 

Une retraite pleine au bout de deux mandats - Sans compter divers avantages "sociaux". Ainsi, première aberration, le Sénat récupère la CSG pour enrichir sa propre caisse sociale !!! dont les remboursements sont singulièrement généreux pour tous. Notamment en ce qui concerne les lunettes, les soins dentaires et même les médicaments, remboursés, sans exception, à 90%.

 

Demandons-nous pourquoi nos gouvernants, tous partis politique confondus, ne veulent pas appliquer les bonnes solutions pour diminuer la dette."


Mon observation

 

Le même raisonnement peut s’appliquer aux innombrables et inutiles vice-présidents indemnisés des collectivités territoriale (comme la CAD).

 

Attendons donc les prochaines mesures "d'austérité" qui seront votées à notre intention par les députés et les sénateurs.

 


Commenter cet article