Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Immigration italienne VS immigration arabo-musulmane. Petit billet d'humeur à l'intention des mal-voyants sociétaux et des politiciens collabos, une spécificité française de longue date (Talleyrand, dont Napoléon disait : de la merde dans un bas de soie, ça vous dit quelque chose ? Sans parler de la deuxième guerre mondiale, ni des porteurs de valises du FLN...).

 

Les tenants d’une France et d’une Europe ouverte à tous les vents du sud se réfèrent toujours aux immigration antérieures (italienne, espagnole, polonaise…), qui ont été absorbées et digérées par la France, pour minorer, ou plutôt ignorer, les problèmes posés par l'immigration musulmane désormais massive et incontrôlée.

 

Je vais donc prendre deux seuls exemples pour illustrer que l’immigration arabo-musulmane en cours n’a rien à voir avec les immigrations antérieures (de laïcs ou de chrétiens).

 

1 - Dans notre région, en particulier, les noms à consonance italienne sont innombrables. Ces italiens « d’origine » (du moins leurs ancêtres) sont Français tout simplement. Leurs enfants sont Français.  À leur décès ils sont enterrés dans les cimetières du coin où ils ont résidé. Ils côtoient dans la mort ceux avec qui ils ont vécu.

 

Beaucoup d’arabo-musulmans, même Français (de papiers disent-ils), eux, réclament des carrés musulmans dans les cimetières, pour ne pas être mélangés aux mécréants (aux non-musulmans), quand ils ne se fond pas enterrer au bled (chez eux donc).

 

Bien que traduisant une intégration douteuse, cet aspect de la société n’est pourtant qu’anecdotique.

 

2 - Après avoir entendu l’émouvante chanson « le Rital » de Claude Barzotti j’ai fait le rapprochement entre « le Rital » qui a la nostalgie compréhensible de ses origines (je suis Rital et je le reste… vos saisons sont devenues miennes mais ma musique est italienne) et les « chansons » des rapeurs appelant au meurtre ou le livre « Nique la France » de Saïd Bouamama (sociologue Franco-algérien !), plein de haine pour leur pays d'accueil, mais sans pour autant de la nostalgie pour le pays de leurs ancètres (de quelle nostalgie pourrait-il d'ailleurs s'agir ?).

 Nique-la-France

Chacun (mais pas les politiciens au pouvoir) pourra apprécier la différence d’état d’esprit, d'état d'âme. Comme le disait Eistein changer les mentalités est plus difficile que transmutter l'atome. Tous les jours nous pouvons en relever des illustrations.

 

Conclusion du jour : Nous ne devons le respect qu'à ceux qui nous respectent.

 

Nous ne devons pas non plus le respect aux politiciens collabos, fossoyeurs de la France, lentement mais surement, selon le principe du cliquet qui empêche la marche arrière.

 

Ils osent dire que les tenants de la France sont recroquevillés (!) sur leur pays. Recroquevillé est un adjectif affectionné par les collabos mondialisateurs à tous crins, qu'ils se déclarent socialistes ou libéraux. Que de la fumée oligarchique ! Eux sont recroquevillés sur les avantages qu'ils tirent de ce système apatride.

 

Avez-vous remarqué qu'ils ne nous parlent que d'échéances électorales et de pouvoirs (Hollande a tous les pouvoirs !) et JAMAIS de leur vision de la France, de l'Europe et du monde au-delà de l'horizon électoral suivant (ils en sont TOUS déjà à 2017...) !!!!

 

 


 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article