Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Depuis le mois de mai, je participe à un débat sur le thème Faut-il intervenir en Syrie ? où je figure comme « influenceur. »

 

http://profil.newsring.fr/8983-roger-demosthene-casanova

 

Ma dernière contribution date d’hier. Vous trouverez ci-après mes contributions à ce débat sur le site Newsring de Frédéric Taddéi.

 

L'attentat suicide est la démonstration que les insurgés syriens sont des islamistes 

jeudi 19 juillet 2012, 20:26

 

Dans mes précédentes contributions j'ai défendu le fait qu'il s'agit d'une guerre civile ou guerre de religion et non d'une lutte pour la démocratie.

 

L'attentat suicide confirme que les insurgés ne sont pas des laïcs, comme on veut nous le faire croire mais des islamistes dont le martyr les conduit au paradis où les attendent 70 vierges.

 

Quoi que l'on puisse penser de Bachar Al-Assad, qui n'est pas un saint évidemment, il protégeait plus les minorités, dont les chrétiens de Syrie, que ne le feront les islamistes salafistes (soutenus par le Qatar et l'Arabie Saoudite), s'ils arrivent au pouvoir. Ils imposeront alors la loi de l'Islam (soumission à Allah) et non la loi de la démocratie. 

 

 

 

Non

13 mai 2012

Roger Démosthène Casanova a voté Non au débat :

 

13 mai 2012

Roger Démosthène Casanova a contribué au débat :

Nous n'avons pas à intervenir dans une guerre civile qui ne nous concerne en rien

dimanche 13 mai 2012, 00:14

En fait, l’Arabie saoudite (sunnite) veut se débarrasser de Bachar al-Assad (alaouite-chiite) et fomente des mouvements d’opposition armée. Elle fournit armes et argent à la rébellion, appelée par nos médias «population civile en lutte pour la démocratie».

Donc, il s’agit d'une guerre inter-ethnique et interreligieuse et je ne vois pas ce que nous irions faire dans cette galère. Si Bachar al-Assad tombe, il y aura des pogroms contre les alaouites, et vraisemblablement contre les chrétiens syriens qui représentent aujourd’hui 15% de la population.

 

Il faut se rendre à l’évidence, toutes nos interventions en terre d’islam (dar el-Islam) n’aboutissent qu’à dégrader gravement les situations. Cela s’appelle jouer à l’apprenti sorcier.

 

 

Il y a environ 2 mois

Roger Démosthène Casanova a répondu à une réaction :

 

Effectivement, vous avez raison, j’ai interprété "intervention" comme « intervention militaire ». Mais c’est bien ce que sous-entendent, clairement, les propos de nos politiques. C’est aussi ce que peuvent faire craindre les interventions militaires en Côte d’Ivoire, en Libye et ailleurs. J’ai donc des circonstances atténuantes (voir mon livre édité aux éditions de l’Harmattan : Putsch en Côte d’Ivoire, une guerre coloniale de Nicolas Sarkozy, 2011).

Nos relations anciennes avec le Syrie, qui fut un protectorat français (1920-1946), devaient permettre une approche moins "guerrière" des relations avec ce pays, où de nombreux habitants sont francophones et francophiles. L’invitation de Bachar el Assad à Paris par Nicolas SARKOZY, était une bonne base pour des discussions plus apaisées et une meilleure compréhension du contexte. Après l’époque calamiteuse de CHIRAC et de ses menaces.



 

Maintenant nos dirigeants jouent systématiquement les pères fouettards et n’ont que la menace comme argument diplomatique. Attendons François HOLLANDE…mais j’ai des doutes sur un éventuel changement d’attitude de la France.

 

 

La dimension religieuse est essentielle pour comprendre ce qui se passe.

jeudi 17 mai 2012, 22:36

Illustration ou plutôt élément de preuve d'une guerre interreligieuse : au Liban, à Tripoli, des affrontements entre Sunnites et alaouites (chiites) viennent de faire 3 morts, dans la nuit de samedi à dimanche… 

La France ferait bien de redevenir réaliste, et la diplomatie devrait enfin jouer son rôle. Bachar el Assad n’a pas tous les torts.

 

Les « révolutions arabes », n’ont eu pour effet jusqu’ici que de mettre les islamistes au pouvoir, même si des laïcs ont participé aux mouvements.

 

En Syrie, la lutte éternelle entre chiites et sunnites est à l’œuvre, soit la lutte d’influence dans la région entre l’Iran chiite et l’Arabie saoudite sunnite (voir mes contributions). Il ne s’agit pas d’une lutte pour la démocratie mais d’une guerre civile pour substituer une dictature théocratique à une dictature tout court.

 

 

Il y a environ 2 mois

Roger Démosthène Casanova est d'accord avec un argument :

Un peuple doit se battre lui-même

 

 

Il y a environ 2 mois

Roger Démosthène Casanova a répondu à une réaction :

 

Evidemment d'accord, mais sur le fond les guerres civiles au Moyen Orient sont TOUTES des guerres RELIGIEUSES : Irak (Chiites VS Sunnites), Afghanistan (Talibans extrémistes VS sunnites "normaux") , Yémen (Sunnites VS Chiites), Palestine-Israël (Musulmans VS Juifs), Pendjab (Musulmans VS Hindouistes), Guerre Irak - Iran (Sunnites VS chiites). Comme nos propres guerres civiles ont été des guerres religieuses (Athées révolutionnaires VS Vendéens catholiques, Catholiques VS protestants...), les croisades (catholiques VS musulmans)...



 

 

Quoi qu'il en soit, les guerres au nom de Dieu, Allah ou Jéhovah, ou les idéologies en -ismes (en fait des "religions") ont toujours été les plus meurtrières.

 

 

Il y a environ un mois

Roger Démosthène Casanova a réagi à un argument :

Je n'arrive pas à comprendre

Réponse à @Sampler Man



 

C’est fou !



 

La France a depuis très longtemps des liens avec la Syrie. Bachar al Assad a même été l’invité d’honneur de Nicolas Sarkozy, à Paris, un 14 juillet, et il n’y a pas des lustres.



 

La France à des relations privilégiées avec le Qatar qui fournit l’argent et les armes aux insurgés.



 

Et au lieu de discuter sérieusement avec les uns et les autres les seules mesures qui sont prises sont coercitives contre le gouvernement de Bachar al Assad et l’on renvoie l’ambassadrice de Syrie, avec qui il faudrait dialoguer.



 

Pendant ce temps l’ineffable BHL (Bernard-Henri Lévy) qui avait convaincu SARKOZY d’intervenir en Libye, fait son retour sur la Syrie (encore du côté des « insurgés » salafistes, c’est à dire musulmans intégristes) sur la Croisette avec un film et il fait défiler des insurgés syriens (en fait des hommes cagoulés et masqués) avec l’autorisation du président François HOLLANDE !



 

Dans le même temps la télévision française nous présente des photos de cadavres bombardés par l’armée syrienne et les observateurs, y compris à la télévision, n’ont pu que constater que certains des enfants bombardés par Bachar al Assad étaient égorgés !!! et on essaye de faire porter toute la responsabilité sur le gouvernement syrien.

 

C’est fou non ?



 

A mon humble avis nous avons à faire à une manipulation d’envergure dont les intérêts n’ont rien à voir avec la guerre civile (religieuse) entre syriens.



 

Quelques éléments de réflexion :


·      Russes et les Chinois n’ont pas digérés d’avoir été bernés en Libye, et ne veulent pas que ça recommence en Syrie.


·      Mais on peut aussi rappeler que lors de l’intervention en ex-Yougoslavie, les occidentaux ont humilié les Russes en ne tenant aucun compte de leurs avis (on a bombardé des Slaves). Même l’ambassade de Chine a été bombardée par nos avions.

·      On peut rappeler aussi que l’OTAN (en fait l’Amérique dispose autour de la Russie , en Europe, un bouclier anti-missiles (théoriquement pour se prémunir de l’Iran, mais en fait destiné à se protéger des missiles russes).

·      L’Occident feint d’ignorer que l’URSS est terminée et que la Russie est devenu un partenaire économique essentiel pour l’Europe (pour ses ressources naturelles immenses).


·      La Russie dispose d’une base navale en Syrie qui lui permet de disposer de sa flotte en Méditerranée.


·      La Syrie est un pion avancé de l’Iran, alors que les insurgés surtout salafistes sont soutenus par l’Arabie Saoudite.


·      La Syrie soutien le Hezbollah libanais (chiite), et le Hamas palestinien.


·      Et le rôle d’Israël dans ce bourbier ?



·       

 

Bref tout est intriqué et ce n’est pas en brandissant la menace d’un chaos généralisé que la démocratie et la paix triompheront. Ce ne sont que des prétextes.



 

Rappelons aussi que les interventions en Afghanistan, comme en Irak et en Libye, se sont révélées calamiteuses et le résultat obtenu a été le contraire de celui qui a été annoncé pour ces interventions.



 

Bref, à nouveau. Il m’apparaît évident que l’on prépare psychologiquement les peuples d’occident à une nouvelle guerre, avec des images terribles (ils ont fait de même avec l’Irak…), qui sera une nouvelle catastrophe.



 

Rappelons aussi le discours d’Eisenhower (vainqueur de la seconde guerre mondiale) quittant la présidence des Etats-Unis et mettant en garde contre le lobby militaro-industriel « s’il prend le pouvoir il ne le quittera plus… »



 

Sur cette affaire syrienne  il y a vraiment trop à dire.

 

 

L'attentat suicide est la démonstration que les insurgés syriens sont des islamistes

jeudi 19 juillet 2012, 20:26

 

Dans mes précédentes contributions j'ai défendu le fait qu'il s'agit d'une guerre civile ou guerre de religion et non d'une lutte pour la démocratie.

 

L'attentat suicide confirme que les insurgés ne sont pas des laïcs, comme on veut nous le faire croire mais des islamistes dont le martyr les conduit au paradis où les attendent 70 vierges.

 

Quoi que l'on puisse penser de Bachar Al-Assad, qui n'est pas un saint évidemment, il protégeait plus les minorités, dont les chrétiens de Syrie, que ne le feront les islamistes salafistes (soutenus par le Qatar et l'Arabie Saoudite), s'ils arrivent au pouvoir. Ils imposeront alors la loi de l'Islam (soumission à Allah) et non la loi de la démocratie.

 


Commenter cet article