Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Baromètre de la pénétration de l’Islam en France. Sans aucune stigmatisation. Les faits, seulement les faits.

 

Dernières nouvelles, deux premières.

 

1° Pour la première fois sur France 2, samedi dernier, une publicité sous la forme d’un croissant de lune, s’est affichée avec, dans le croissant de lune, « Bon Ramadan ». Suivi d’une pub pour un produit halal.

 

Il faut donc rappeler que tuer un animal selon le rite halal est contraire aux lois françaises et européennes (voir mon article 400 du 27 octobre 2010).

 

Le syndicat des vétérinaires libéraux (SNVEL) a d’ailleurs saisi les pouvoirs publics (sans suite) de la situation en citant les textes officiels : […]  « l'obligation d'étourdissement des animaux avant leur mise à mort par saignée, afin de leur éviter toute souffrance, en application de La Directive 93/119 CE du Conseil du 22 décembre 1993 sur la protection des animaux au moment de leur abattage ; […]

  Alors que le rite halal consiste à : Tourner l’animal en direction de La Mecque en prononçant des paroles sacrées, un musulman égorge l’animal vivant sans qu’il ait été préalablement étourdi, contrairement aux abattoirs classiques.

  Le premier concours régional de récitation du Coran, vient d’être organisé dans la mosquée de Villeneuve-d'Ascq (Nord).

Pour Oussamah Mouftah, « La psalmodie [du Coran] est un art. »

Pour  Amel Adjar, une jeune vendeuse de 20 ans, qui, avec une amie, attend son tour de passage dans une salle réservée aux femmes : « Quand je lis le Coran, je m'évade de ce monde. »

Pour Tareq Oubrou, imam à Bordeaux,  "le Coran, est la parole de Dieu ».

Le même Tareq Oubrou qui déclarait  au journal Libération, le 30 mars 2012, qu'il fallait réécrire l'histoire de la France à la lumière de la présence islamique actuelle !?

SOURCE : Le Monde, du 21 juillet 2012.

NB.

On a le droit de ne pas vouloir voir et savoir.

On a le droit de dire "après moi le déluge".

On a le droit de dire que les civilisations sont mortelles (Paul Valéry).

On a le droit de ne pas comprendre ce qu'est une évolution.

On a le droit de ne pas savoir ce qu'est une régression.

On a le droit de ne pas vouloir en apprécier les conséquences.

 

MAIS ON SAIT !

Et notre responsabilité personnelle et collective est engagée, face à l'histoire.

RDC

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article