Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Lettre ouverte au maire d’Ampus 

Transmise par courrier électronique 

  

Avec copie à mesdames et messieurs les conseillers municipaux S/C de madame la secrétaire de mairie.  

 

Objet : la sécheresse et les ressources en eau.

 

Monsieur le Maire

 

Tout le monde a constaté l’état de sécheresse actuelle et j’imagine que l’éventuelle pénurie d’eau sur la commune doit être un sujet de préoccupation du maire.

 

Pour ma part, je constate que pendant la canicule vous offrez un « apéritif des adjoints ». C’est toujours ça de pris pour la réhydratation de vos administrés et là, vous êtes sûr de faire mouche.

 

Cela m’évoque les congés du président de la République, avec sa concubine, pendant que le pays et l’Europe s’enfoncent dans la crise, le marasme et le chômage …

 

Bien que vous ne répondiez pas à mes courriers et que vous prétendez ne pas lire mon blog, « ce torchon polémiste » (comment le savez vous ?), il me faut une fois de plus (mes interventions sont rares cependant convenez-en), vous poser quelques questions et rappeler certaines questions d'intérêt général restées sans réponse.

 

Notons tout d’abord, qu’après avoir claironné pendant des années que la station d’épuration (réalisée sous un de mes mandats) était surdimensionnée, vous semblez désormais apprécier de pouvoir augmenter considérablement la constructibilité sur la commune (sans doute grâce aux possibilités de la station d’épuration). Dans le temps il se disait que « gouverner c’est prévoir ». Nous avions prévu.

 

Notons ensuite que certains de vos afidés, ne peuvent me saluer qu'en précédant leur salut de "quelles conneries vas-tu encore nous sortir ? " Ça vient de sortir. Que craingnent-ils ? Je trouve cette attitude nouvelle, suspecte, même si elle me fait franchement sourire, car en matière de connerie je dispose d'un florilège à leur servir ainsi qu'à ceux qui les téléguident. Mais, connaissant la réputation historique des "Darnagas", je relativise.

 

J'en viens donc au fait de la présente.

En matière de réserve d’eau il faut rappeler que les municipalités Maurice Michel puis Roger Casanova, qui vous ont précédées, ont réalisé 4 réservoirs et des forages pour disposer de l’eau potable nécessaire à la vie de la commune. Par ailleurs, les municipalités Casanova ont laissé en mairie, au moins deux projets, en cours de réalisation au moment de son départ volontaire de 2001, pour renforcer les ressources en eau de la commune. J’aimerais savoir, et je ne suis pas le seul, pourquoi ces projets vitaux n’ont pas été poursuivis alors que vous assumez la fonction de maire depuis maintenant 11 ans. N’est-ce pas ? Si vous ne voyez pas de quoi il s’agit, voici une brève récapitulation des opérations conduites par les municipalités que j'avais l'honneur de diriger (je n'ai pas dit de commander !) :

 

Fontigon. L’ensemble du terrain des deux sources a été placé en emplacement réservé au POS publié en 2001, pour être acquis par la mairie et rendre publique la ressource en eau. Deux forages de reconnaissance ont été réalisés sous l’égide du service géologique départemental (Conseil général du Var). Une évaluation à la pelle mécanique a été également réalisée entre la source de Fontigon et celle du Cade. Depuis chacun peut constater que des particuliers ont construit une réserve d’eau à proximité. Mais qu'en est-il de la mairie ? Les terrains ont été mis à la vente. La mairie s'est-elle portée acquéreur ?

 

Barrage sur la Nartuby d’Ampus.

Les terrains (12 ha) ont été achetés avec l’aide du Conseil régional PACA. L’étude de faisabilité (géologie, hydrogéologie et structure du barrage) a été réalisée par la Société du Canal du Provence. Cet ouvrage à usage multiple (irrigation, ornithologie, réserve d’eau, agrément…), de 600 000 m3 de réserve d’eau devait permettre de pallier à tout épisode de pénurie.

 

Donc je reprends ma question : Pourquoi ces projets en cours n'ont-ils pas été poursuivis ? S'ils n'ont pas été poursuivis, peut-être en avez-vous d’autres, alors lesquels pour faire face à d'éventuels besoins ?

 

Parmi vos spécialités indiscutables il y a la fuite devant les obstacles qui vous dérangent  et la non réponse aux questions embarrassantes. Aussi je vous rappelle ci-après quelques questions concernant l’intérêt général et restées à ce jour sans réponse.

 

Pourquoi le chemin public entre l’école et la Montée surville, longeant le « stade » de l’école n’est-il pas entretenu, ni goudronné,  alors qu’à chaque pluie il se recouvre de pierres, de sable et de graviers ??? Il est pourtant emprunté par de nombreux contribuables et le car de ramassage scolaire. Peut-être parce que je figure parmi les usagers ?

Pourquoi des permis de construire sont-ils attribués en zones inconstructibles, alors que d’autres sont refusés ??? Je puis fournir des exemples précis. Le contrôle de légalité saisi par mes soins semble mettre beaucoup de temps à me donner une explication plausible.

Pourquoi au boulodrome, les femmes n'ont-elles pas droit aux toilettes femmes, qui existent et qui sont fermées à clé ??? Peut-être parce que vous voulez donner une leçon machiste à certaines femmes qui n'en peuvent mais. Ça me rappelle la lointaine époque du service militaire où les fortes têtes devaient "en chier" (il est vrai que vous êtes un ancien militaire. métier d'hommes où on n'aime pas "les pisseuses"). Que les lecteurs veuillent bien excuser de ces excès de langages. A ce sujet j'évoquerai aussi votre recours invraisemblable, par je ne sais quel artifice juridique (les artifices sont aussi une de vos spécialités), contre une employée licenciée abusivement, ce que vous avez de surcroît reconnu devant le tribunal des prudhommes." L'affaire" (le crime de lèse-majesté) remonte à 2007 et la mairie a été condamnée par le tribunal, tout simplement au versement d'indemnités dues à l'employée. Au lieu de tirer un trait, vous persévérez, aux frais du contribuable évidemment. Cette attitude discriminatoire contraste avec votre propension à "biser" toutes les dames que vous rencontrez (Comme notre président pendant ses vacances).

Pourquoi le "club house" du tennis, en cours de construction, n'est-il pas raccordé à l'égout ??? Là, il semblerait que vous ayez entendu ma question, puisque depuis vous êtes entré en difficile discussion avec le maire de Draguignan pour obtenir le droit de passer un égout dans le centre aéré (propriété de la ville de Draguignan). Vous pouvez donc être tardivement réceptif.

 

 Pourquoi le quartier de la Grange Rimade, constructible, et raccordable à la station d'épuration n’est-il pas raccordé à l’égout ??? Ce n'est pas valorisant et c'est cher peut-être ? Il est vrai que faire balayer les rues et mettre des fleurs offertes le long d'une voie qui mène à votre domicile permet d'embellir la cité sans avoir à se confronter aux problèmes de déjections humaines, ni aux problèmes de poubelles trônant aux entrées du village. Chacun, "normal", peut le comprendre.

 

Pourquoi ne peut-on arrêter sa voiture une dizaine de minutes sur la place pour acheter son pain ou son journal et faire travailler le petit et rare commerce local ???

 

Pourquoi avoir cessé les réunions du 14 juillet (qui avaient lieu sous les municipalités Casanova) où la municipalité faisait face à la population pour expliquer son action ??? Je me serais fait un plaisir d'y assister et d'illustrer mes propos.

 

 Pourquoi le projet de maison de pays prévue par la municipalité Casanova et pour laquelle les financements étaient en place en 2001 n’a pas été poursuivi par vos municipalités ??? Trop compliqué à mettre en œuvre, parce qu'il aurait fallut prendre des initiatives originales et "se bouger le cul" (suivant votre propre expression en public )?

 Pourquoi le domaine de la Sigue n’a pas été acheté par votre municipalité, alors qu'il aurait permis l'implantation, à bon compte, d'une maison de retraite ou de convalescence ??? Il est vrai que vous avez déclaré que "Casanova a assez acheté de terrains". Effectivement j'ai eu une politique active d'acquisition foncière, y compris l'achat à votre grand-mère du bois de Prannes, pour le protéger. Doit-on rechercher dans cette perte de votre patrimoine familial une raison à votre acharnement à vouloir raser cette forêt ? Je crois cependant qu'il y a d'autres raisons. J'y reviendrai sans doute.

Pourquoi le relai de téléphonie mobile a-t-il été installé dans le bois de Prannes, en face de votre cabanon, au lieu du Puy de la Sigue ??? C'est un mystère, mais il y a peut-être là aussi une explication.

Pourquoi le maire que vous êtes n’a-t-il pas sérieusement étudié des solutions alternatives, non pénalisantes pour la commune, il y en a, pour la création d’un parc photovoltaïque ??? Tout en protégeant le bois de Prannes ? C'est mystérieux. Mais peut-être y a-t-il une explication simple comme par exemple amener l'eau de la ville dans le bois de Prannes, où il y a une ou deux constructions (dont l'une restaurée avec semble-t-il changement de destination). Je me trompe peut-être, mais la question reste ouverte.

Pourquoi le terrain devant le cimetière (aire de Gourias), acheté pour réaliser un parking à l’entrée du village (qui en a bien besoin) par une municipalité Casanova, n‘a-t-il jamais été aménagé ???

 

Pourquoi le village a-t-il été fermé à la circulation le jour où vous avez marié un de vos copains byker (motocycliste) ??? Il s'agissait sans doute d'une action d'utilité publique puisque vous arboriez ce jour mémorable un polo siglé Harley Davidson, pour officier. Il faut bien s'amuser un peu.

 

Pourquoi avoir laissé entrer un major de gendarmerie, armé, dans le bureau de vote que vous présidiez ? Il est vrai qu’il est entré armé, mais a embrassé votre épouse. Ainsi vont ma bonne dame les institutions de la République.

 

Pourquoi n’avez-vous pas répondu non plus à mes questions ci-après, pourtant longuement justifiées dans ma lettre, en raison de la situation financière de notre pays. Rappel pour mémoire et suite à donner SVP :

  • Le nombre d’employés recrutés par la mairie d’Ampus et par la CAD depuis sa création (en 2004 me semble-t-il), puisque les structures intercommunales sont destinées à faire des économies d’échelle ;     
  • Les indemnités des vice-présidents de la CAD (15 vice-présidents pour un président), mais plus particulièrement les vôtres (maire et vice-président de la CAD). Puisque vous avez brandi, sans le montrer toutefois, votre bulletin d'indemnités, prétextant que je disais n'importe quoi. Les électeurs vous ont cru sur parole, après ils s'étonnent que la situation se dégrade et que l'oligarchie fait ce qu'elle veut ;
  • Il serait également souhaitable de connaître votre rôle et vos fonctions de vice-président de la CAD et du temps que vous y consacrez, en justification de l’indemnité conséquente reçue.

En vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien, peut-être, porter à la présente en vous assurant de mon profond respect pour les institutions de la République, mais aussi de mon mépris pour ceux trop nombreux hélas qui profitent, masqués, abusivement du système.

 

 

Roger Casanova

Docteur es-sciences

Professeur des universités (er)

Maire honoraire

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article