Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

 

"Le changement c’est maintenant", disait notre Grand Timonier (?) François Hollande


1 - Le gouvernement prévoit « 150 000 emplois d’avenir » pour 2013. Là c’est un comble ! Appeler « emplois d’avenir » des emplois précaires à durée limitée dans des associations ou des collectivités, il faut avoir toute honte bue.

Alors que la croissance est nulle... Mais ça fera quand même baisser les statistiques du chomage. Donc ça fera de la com'. Notons aussi que ces "emplois" sont réservés aux quartiers sensibles ! Vous savez, ceux où on trouve des Kalachs et de la drogue pas chères. Ceux à dominante immigrée. Comme ça ils seront encore plus furieux quand cesseront ces emplois bidons, dit  "d'avenir"*. Pas mal comme calcul.   Il faut tenir jusqu'à  la réélection de monsieur Hollande. "Encore quelques minutes monsieur le bourreau". 

Nos politiciens sont des magiciens, malins. Bravo.

 

*NB. En mairie d'Ampus, c'est un vrai circulus de personnel en "emplois aidés", le tourbillon va pouvoir continuer avec les "emplois d'avenir". Ça aidera le maire Patrick VIGNAL à se faire réélire et garder sa sinécure de la CAD... comme grand créateur d'emplois fictifs. Bientôt tous les "amis" du maire auront eu un "emploi" en mairie. Les adversaires sont retournés autrement (à suivre).

 

Nos politiciens sont de grands malins.


2 - La crise quelle crise ?

 

Le Monde abonnés du 29 août 2012 : « Le non-cumul des mandats suscite de fortes réticences chez certains socialistes, au point que François Rebsamen, proche de M. Hollande, a clairement dit hier son souhait que les sénateurs puissent y échapper. » 

 

Les économies ? C’est pas pour l’oligarchie. C'est pas maintenant.

 

On dénombre:

 En France : 500 collectivités locales par million d’habitants.

En Allemagne : 150. Soit trois fois moins. 

 

Ils sont vraiment pas forts ces teutons pour profiter de la manne publique. N’allez pas croire cependant que les Allemands sont moins bien administrés ou moins bien soignés que chez nous. Notons quand même que ces pauvres Allemands, ne s’engagent pas dans des guerres inconsidérées. Ils doivent être pauvres ou ne plus savoir fabriquer des armes… les malheureux.

 


 

Commenter cet article