Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

Les collaborateurs volontaires avec l'occupant nazi, en 1940-1944, sont appellés "collabos".

 

Peu nombreux, ils ont cependant aidé l'occupant nazi, contre la France. Il en a été de même des "porteurs de valises du FLN" qui ont aidés la rébellion algérienne contre la France (noter que les évènements d'Algérie n'ont jamais été appelés "guerre"). Les "collabos" ont existés de tous temps dans notre pays et sous l'ancien régime ils étaient appelés le "parti de l'étranger".

 

En résumé j'appelle "collabos", les Français qui aident des étrangers contre les intérêts de la France. Eh bien, 75 "collabos" viennent de se déclarer, les 75 députés PS qui pressent le gouvernement de mettre en place le vote "des étrangers non communautaires", c'est à dire des maghrébins non Français.

 

Rappelons que le droit de vote est lié à la nationalité dans tous les pays du monde. Au nom de quel principe démocratique un non-national devrait-il pouvoir voter dans un pays qui n'est pas le sien ? Ces "collabos" réclament le droit de vote pour les maghrébins non Français, alors même que la réciprocité n'existe pas.

 

"ce qui revient à entériner  une colonisation d'un nouvel ordre : celle du riche par le pauvre, c'est à dire une colonisaion inverse, le reflux et le déclin historique, la décadence morale, aussi, engendrant ce néocolonialisme dont meurt l'Europe par incapacité à rester soi devant une immigration innombrable, incompatible généralement hostile et finalement destructrice." Richard Millet, De l'antiracisme comme terreur littéraire, Pierre Guillaume de Roux, éditeur, 2012.

 

Du même : "Une islamisation voulue par le capitalisme international, comme une part croissante de marché."

 

J'approuve Richard Millet qu'il faut lire.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article