Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Casanova

J’ai regardé atterré, sur France Ô, un documentaire sur Mayotte.

 

Mayotte, le 101e département français voulu par SARKOZY, avec l’accord du PS. Malgré certaines mises en garde de BAROIN (ex-ministre de l’Outre-Mer), suggérant de supprimer le droit du sol à Mayotte. Malgré la réprobation unanime de la « Communauté internationale » concernée (ONU, Afrique et monde arabe)…

 

Même pas un an après la départementalisation le bilan est effrayant : émeutes de la faim, criminalité, enfants s’approvisionnant dans les décharges, prostitution… que du bon ! Un modèle de département Français... Avec la maternité la plus prolifique de France !

 

A l’époque j’ai écrit partout pour dénoncer l’ineptie de la départementalisation de Mayotte. En vain. Souvenez-vous de mes articles dans le présent blog (ou allez les revoir). Alors que ni la Nouvelle Calédonie, ni Tahiti ne sont départements français, nos dirigeants (de l’UMP et du PS) ont réalisé l’exploit de départementaliser un territoire à 8 000 km de la métropole, sur lequel les problèmes sont innombrables, où la majorité de la population musulmane ne parle pas Français, où la justice est encore rendue en partie par des juges islamistes, les cadis et où 40% de cette population de 200 000 habitants est d’immigration illégale. Même MITERRAND, devant la réalité des faits, avait renoncé, malgré une promesse électorale.

 

Il se confirme que les motivations de nos dirigeants sont pour le moins obscures, et surtout ils se confirment irresponsables. Mais ! C’est quand même nous qui élisons les mêmes depuis 30 ans ! Jusqu’à quand allons nous élire des gens sans vision et qui ne surcroît ne semblent ni lire, ni se documenter ?

 

Pourtant, à entendre les socialistes de base, ils ne regrettent pas leur vote pour HOLLANDE comme président, à entendre les déclarations des UMP ils rêvent de SARKOZY. Bien tristes perspectives pour le pays.

 

Actualité donc.

SOURCE

http://www.franceo.fr/programmes/investigations/ 

 

« Les Routes du crime • Mayotte 

Série documentaire (1/3) • Réalisation : Céline de Magalhaes • Production : Memento / FTV • 2012 • Durée : 52 min



 

« La criminalité prend différents visages. À Mayotte, immigration clandestine, délinquance et misère forment un cocktail détonant.

 

Cette collection documentaire fait le point sur la lutte contre la criminalité en outre - mer. Dans la première enquête de cette nouvelle saison, la journaliste Céline de Magalhaes s’intéresse aux conséquences de la misère à Mayotte et au travail des forces de l’ordre.

Petite île de l’archipel des Comores dans l’océan Indien, Mayotte est devenue l’an dernier le 101e département français. Mais, sous ses faux airs de destination idyllique se cache une autre réalité bien plus crue, faite de violence, de misère, d’enfants livrés à eux- mêmes.

Ici, les indicateurs socio-économiques sont au rouge depuis des années. Le chômage explose et l’île est en proie à une vague d’immigration clandestine sans précédent. Pour les habitants des îles voisines, Comoriens ou Anjouanais, le confetti français fait figure de terre promise. Chaque nuit, ils fuient par dizaine leur pays pour atteindre leur « eldorado ». Sur Mayotte, une personne sur trois serait clandestine et, parmi elles, beaucoup d’enfants abandonnés. En novembre 2011, des émeutes de la faim ont mis l’île à feu et à sac : 44 jours de grève et d’affrontements qui ont dégénéré en un conflit fratricide.

Les équipes d’Investigations ont suivi durant des semaines les unités de la police de l’air et des frontières, des douanes et de la brigade anti-criminalité dans leur travail quotidien. Immigration clandestine, prostitution ou travail illégal sont leur ordinaire. Les caméras sont aussi passées de l’autre côté du miroir et ont partagé des moments de vie avec les clandestins. Au jour le jour, leur existence, souvent misérable, est un combat acharné pour survivre. »

 

Observations

1° Ainsi, au lieu d’aider les Comores à se développer, pour y fixer sa population et donner du travail aux gens, la Communauté Européenne et la France n’ont pas mis en place le DSP (document de stratégie de pays) que j’avais été chargé d’élaborer dans le cadre d’une mission pour l’UE de plus d’une année, préférant maintenir le pays dans une situation de subordination totale, et créant un foyer de tension supplémentaire dans l’Océan Indien, par la départementalisation inique de Mayotte. Dans le même temps des sommes considérables sont gaspillées pour "lutter" contre l'immigration clandestine, au lieu d'aider les comoriens à se développer. Sur les 52 000 reconduites à la frontière de 2011, 50% l'ont été à Mayotte !!!! Voilà de l'argent bien employé !!!

 

2° C’est une caractéristique actuelle, des quantités de rapports sont commandés et ne sont jamais exploités par les politiciens, dont les préoccupations sont ailleurs. Exemples : rapports de la Cour des comptes, rapports du haut conseil à l’intégration, rapports sur les stratégies de co-développement, rapports sur la poussée islamiste dans les entreprises, rapports sur l’évolution des banlieues, rapports sur la dégradation de l’enseignement, rapport sur le développement des Comores, etc, etc.

 

3° Il y a longtemps que gouverner ce n’est plus prévoir... mais profitons de la rente de situation.

 

La démocratie laïque est bien malade.

 

Le gaspillage est généralisé et l’irresponsabilité est au pouvoir. Que voulez-vous ils ont tellement de mandats à cumuler qu’ils ne peuvent rien approfondir, les pôvres.

 

 


Commenter cet article