à l'écoute des citoyens

Jeudi 30 octobre 2014 4 30 /10 /Oct /2014 02:51

InfoAutrement-W

Entonnoir1

 

L’info autrement, sans perte de mémoire, ni de lucidité !

 

 

 

« Ils sont donc devenus fous ! Les politiques viennent de franchir le mur de la connerie. » 

Dans Var matin du 29 octobre 2014.

 

Motif de ce coup de gueule, justifié : les politiques (échantillonnage de droite et de gauche*) vont se déguiser et se lancer dans la téléréalité !!! « C’est grotesque » ajoute Biscaye.

 

A l’heure où les politiciens vont faire de la téléréalité, il faut s’étonner d’entendre encore cette distinction droite-gauche ? Les politiciens sont la caste « d’en-haut » et nous sommes le peuple… « en bas ».

 

OBSERVATION

Nous avons déjà eu un aperçu avec les prestations théâtrales de Roseline Bachelot Hollande-rentrée2013-W Bachelot, ancien ministre de Sarkozy, ou de François Hollande lui-même, lors de la rentrée scolaire de 2013 (photo désormais censurée et pour cause).

  Bachelot2

Il y a bien longtemps que les politiciens nous ont convaincus qu’ils nous jouent la comédie (en fait une tragédie pour le pays et son peuple).

 

Maintenant ils veulent que les derniers citoyens* à ne pas encore en être persuadés le comprennent…

*Il y en a encore beaucoup :

1 - NB. La voiture de Marine Le Pen a été caillassée par des « jeunes » alors qu’elle allait faire ses courses dans un super marché de la Celle-Saint-Cloud, dans les Yvelines, le 28 octobre 2014. http://www.leparisien.fr/yvelines-78/yvelines-la-voiture-de-marine-le-pen-caillassee-a-la-celle-saint-cloud-28-10-2014-4247661.php

 

2 – NB. Sarkozy a été accueilli à Marseille, « comme le messie ». Ceux-là n’ont rien appris ! Ni de l’intervention calamiteuse en Libye, ni des avantages fiscaux accoDilem-15-mai-2013-Wrdés au Qatar (Dilem, le caricaturiste de Liberté-Algérie, lui a bien compris-Image ci-contre), ni des 600 milliards de dettes supplémentaires, d’un coup, pendant son quinquennat, ni de la vente du patrimoine nationale, pour faire ce que les banquiers appellent de la « cavalerie »... 

 

Oui, effectivement, nos politiciens sont, pour beaucoup d’entre eux, des saltimbanques (de talent, il faut le reconnaître type Hollande au Bourget), à commencer par le premier d’entre eux, le président, et ses minauderies sur la livraison des Mistral à la Russie. Sur ce sujet François Hollande bat ses records d’irresponsabilité. « Je vais donner mon accord mais »… « ça dépend de la météo… ». Une vraie connerie comme a osé écrire Biscaye, pour décrédibiliser la signature de la France… et qui va nous coûter cher. Ne parlons pas du matador Manuel Valls, toujours en représentation.

 

Donc, au lieu de s’occuper sérieusement des affaires du pays, les voilà qui ont trouvé une nouvelle manière d’essayer de nous enfumer, la téléréalité.

Fondamentaux-W-copie-1

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 30 octobre 2014 4 30 /10 /Oct /2014 02:46

 

 

Aujourd’hui on trouve des femmes pompiers ou camionneurs, ou militaires… Pour moi une hérésie. La femme et l’homme sont égaux en droit, mais, physiologiquement, absolument dissemblables et certains métiers devraient être proscrits aux femmes.

 

Je livre une nouvelle pièce au dossier. Parole d’un professionnel de la santé.

 

Savez-vous que le bassin de la femme est plus instable que le bassin de l’homme.

 

Savez-vous que les ligaments des femmes sont plus souples que ceux des hommes (pour pouvoir enfanter) et qu’elles ne peuvent naturellement et physiologiquement pas porter des charges aussi lourdes que les hommes ?

 

Peut-être à méditer.

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 28 octobre 2014 2 28 /10 /Oct /2014 10:51

Hollande-1.jpg

 

Hollande-2.jpg

 

MERCI à l'envoyeur PFC.

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 27 octobre 2014 1 27 /10 /Oct /2014 05:30

InfoAutrement-W

Suite de la litanie des brèves du dimanche (article précédent).

 

Analyse (de la Patrie en danger) publiée le 15 avril 2013 par argoul LaPatrieEnDanger-W(« Explorer le monde et les idées ») :

http://argoul.com/2013/04/15/casanova-la-patrie-en-danger/

 

Il me semble nécessaire, au moment où j’essaye d’élever le débat sur la situation de notre pays, et de sortir de la gangue quotidienne, de rappeler cette analyse, qui tout en critiquant mon texte avance des arguments qui confirment nombre des miens. Je retiens en particulier : « ce qu’il dit n’est pas faux. » (trois fois)« le thème est d’actualité »

 

NB. Surlignage jaune et caractères gras noirs par mes soins. Caractères gras bleus, et liens en rouge par argoul.

 

« Roger Démosthène Casanova (RDC) est quelqu’un. Son CV ne fait pas moins d’une quinzaine de pages. Il montre un être double, passion et raison. Docteur ès science et expert international mais Corse bouillant, analyste mais porté à la décision politique, soucieux de la démographie mais père d’un seul enfant. Il édite un essai qu’il vaudrait mieux appeler pamphlet tant le ton est urgent, mais bourré de références pour qui veut vérifier. Ce qu’il dit n’est pas faux, mais mélangé et excessif. C’est dommage car le sujet mérite une analyse à froid. Un récent sondage TNS met en avant en France la perte des repères, la peur du dynamisme religieux musulman et l’accrochage à la laïcité comme bouée. Autant dire que le thème est d’actualité.

En résumé, pour l’auteur l’avenir est aux sociétés durables. Mais ce qui constitue l’environnement ne se limite pas au milieu naturel ; il englobe aussi toutes les relations complexes des hommes avec la nature et entre eux. La menace actuelle n’est pas seulement climatique ou liée à la rareté relative des ressources ; elle porte aussi sur les conditions de vie en société. Or l’islamisme représente un véritable changement de civilisation en France, qui est ignoré ou dénié.

Non, RDC n’est pas au Front national, il est plutôt dans ces micro-partis que sont Riposte laïque et Résistance républicaine. Il cite Jean Jaurès dès la page 12 : « le courage est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe ». RDC poursuit malheureusement par 9 pages de « marre de… » qui font dans la complainte et n’analysent rien, ne faisant pas avancer un débat nécessaire. Certes, « les partis politiques se comportent de plus en plus comme des clans et non comme des porteurs d’idées et d’idéaux » – mais est-ce le rôle des partis politiques d’être des laboratoires d’idées ? La Constitution leur a reconnu une fonction, celle de sélectionner les candidats aux postes électifs. Les partis sont donc des machines électorales, ni des think tank, ni des universités. Les 45 pages de « Prolégomènes » sont donc en grandes parties inutiles.

Suit une première partie dont on ne voit pas bien ce qu’elle vient faire. Intitulée « Comprendre pour agir », elle ne porte que sur la biosphère, l’eau, l’énergie et tout ça. Certes, les interrelations homme/biosphère et politique/développement durable sont évoquées, mais sans lien ni avec l’introduction, ni avec la partie suivante. Sauf à prouver que les politiciens sont bien légers dans l’analyse et la prévision des catastrophes naturelles, et que les organisations internationales sont de lourdes bureaucraties conformistes inaptes à appréhender la complexité.

La partie 2 est consacrée à la France et sa « démocratie malade », où l’on apprend que l’expression du vote a été confisquée en 2005 par le refus de prendre en compte le NON majoritaire des citoyens français au nouveau Traité européen. Qui a refusé ? Cette oligarchie de la politique, de la finance et des médias peu à peu installée et qui s’organise en « nomenklatura à la soviétique ». C’est vite dit, mal analysé et peu documenté, mais pas faux : les affaires Tapie, Bettencourt, DSK et Cahuzac (entre autres) en témoignent.

La partie 3 est vouée aux « agents et concepts destructeurs de la civilisation occidentale » et au « totalitarisme islamiste ». Le lecteur entre (enfin !) dans le vif du sujet ; il a attendu 137 pages, la moitié du livre. Là, le propos est plus cohérent, mieux organisé, étayé de nombreux renvois à des rapports et à des publications comme à des exemples personnels, l’auteur ayant beaucoup travaillé en Afrique et autour de la Méditerranée dans le secteur minier et le développement, puis comme fondateur et directeur du DESS Gestion de la Planète, développement durable et environnement de Sophia-Antipolis.

 

Ces « agents destructeurs » pour RDC sont

1.            le mondialisme, idéologie anglo-saxonne ennemie de l’Europe, qui est pour le marché unique (Londres) et la finance libre (New York),

2.            les « ennemis de l’intérieur » (listés p.146 en redondance de la partie 2) que sont une « invasion sournoise », la « méconnaissance de la réalité par les décideurs », la « servitude volontaire du peuple, sa résignation », la « bulle protégée » de l’oligarchie politico-financière et médiatique, la « médiocrité des dirigeants de notre société » en termes de morale civique, de culture, de courage et de hauteur de vue,

3.            La propagande des lieux communs comme « l’avenir est au métissage », « l’islam a tant apporté à l’humanité », la « Turquie a sa place en Europe »,

4.            la « repentance » entretenue par l’oligarchie démago,

5.            le « déni des cultures » et de leur incompatibilité de valeurs parfois,

6.            le déni historique qui fait de « l’islam (une) religion de paix et de tolérance »

En conclusion, dit l’auteur, il est urgent de « résister », en « légitime défense » à la montée des musulmans et de l’intégrisme dans l’islam. Citant sans distance l’assez douteux révérend Peter Hammond (Slavery, Terrorism & Islam, 2005) – à ne pas confondre avec l’économiste de renom du même nom à Stanford – RDC expose (sans convaincre) qu’autour de 10% de musulmans dans la population il y a délinquance admise envers les non-musulmans et pression rigoriste sur le comportement religieux ; qu’au-delà de 20% de musulmans dans la population naissent des émeutes et des milices « djihadistes » (Éthiopie), voire une guerre civile (Liban Bosnie). La France peut-elle être comparée historiquement, sociologiquement et politiquement à ces pays ? L’exemple de la Turquie de 1915-1920 aurait été plus probant : éradication brutale de tous les non-musulmans par génocide (Arméniens chrétiens) ou expulsion (Grecs orthodoxes). Mais là encore, la France 2013 dans l’UE n’est pas la Turquie en guerre alliée au Reich de Guillaume II.

L’ensemble de l’ouvrage n’est pas convainquant parce que nombre d’immigrés d’origine musulmane en France ne sont pas pratiquants, que ceux qui sont pratiquants sont en majorité ouverts, et que seule une infime minorité de jeunes mal intégrés par les cités et par la faillite de l’Éducation nationale sombrent dans la délinquance, voire le terrorisme. Ce qui n’est pas dit mais qui en revanche est vrai, est que ces immigrés intégrés ou voulant l’être se taisent trop souvent – par lâcheté et démagogie – envers leurs « frères » qui fautent. Qu’ils ne montrent pas (ou pas assez) que le Coran n’a pas une lecture unique, qu’elle a varié dans l’histoire, que le salafisme ne reflète qu’un courant bédouin archaïque, même s’il est financé par la trop riche Arabie Saoudite, et qu’il existe d’autres courants compatibles avec la neutralité de l’État et avec la démocratie.

La conclusion de l’opuscule est un amalgame de récriminations sans liens avérés entre elles comme le mariage gay, la dépénalisation du cannabis, le communautarisme, les naturalisations abusives, le vote des étrangers, le contournement de la laïcité, le « racisme anti-blanc » et l’effet cliquet des renoncements. On est presque soulagé de lire enfin une phrase de raison dans ce qu’il faut bien appeler un fatras conclusif : « Qu’on ne se méprenne pas. Ce n’est pas l’islam religion qui est le problème de fond (chacun peut croire à ce qu’il veut) mais l’islam civilisation qui pousse au communautarisme et à l’explosion de la Nation française » p.216. Pas faux – donc comment agir ?

L’auteur retrouve sa maîtrise pour exposer (beaucoup trop succinctement) trois points :

1.            Poser les principes du vivre ensemble

2.            Les mettre en débat national et européen

3.            User des moratoires pour prendre les bonnes décisions (sur la dette, l’immigration, le droit du sol, la tolérance…)

Au total, je juge le livre mal maîtrisé, qui hésite entre le pamphlet politique (mais sans les bons mots et avec trop de références) et l’essai sur l’avenir durable (qui serait bienvenu et avec des références faisant mieux autorité). Il aurait fallu articuler plus clairement environnement et société durable en décrivant comment chaque peuple décide de faire société par des mythes politico-religieux et des valeurs citoyennes (voir Maurice Godelier) ; dire que cela se constitue historiquement par adhésion et qu’au contraire le « métissage » subi conduit à la révolte du peuple contre la caste oligarchique ; enfin montrer combien aujourd’hui les « résistances » existent (même chez les bobos) : notamment la recherche universitaire (Hugues Lagrange, Gilles Kepel) et le féminisme (Dictionnaire des femmes créatrices, 4800 pages, éditions des Femmes 2013). Dire surtout que l’individualisme poussé par les désafiliations des Lumières exige une éducation solide et un apprentissage de l’outil Internet… Donc pas mal de boulot pour accoucher de quelque chose qui fasse avancer ! »

"Roger Démosthène Casanova, La patrie en danger, éditions Mélibée 2013, 229 pages, €16.15"

   Interview de l’auteur par Luc Forgeron dans Être républicain

   Sondage TNS Perception de l’identité de la laïcité et de la diversité en France du 21.03.2013 réalisé pour la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme

   Dictionnaire des femmes créatrices, 2013, 12 000 articles, 4800 pages, édition des Femmes, en souscription €120 jusqu’au 31 juillet 2013.

Fondamentaux-W-copie-1

 Faute de quoi notre société évoluera,

inéluctablement et irréversiblement,

vers une théocratie islamique !!!Fils-conducteurs-Islam-WW

 

 


 

 


Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 20 octobre 2014 1 20 /10 /Oct /2014 13:01

InfoAutrement-Wémoti-colère1

Aujourd’hui j’ai rencontré un ami marseillais, résidant près de la gare Saint Charles. Son immeuble a été récemment le théâtre de deux drames :

  • Un égorgement dans le hall de l’immeuble. L’agresseur court toujours.
  • Une agression à la hache de la porte d’un appartement.
  • Anecdotiquement, lui-même a subi un vol à l’arraché de son téléphone portable, au sortir de son immeuble.

 

OBSERVATIONS

  • Les « milliards » déversés sur Marseille par Valls, ministre de l’intérieur, n’ont servi à rien.
  • Ce quartier, près de la « Porte d’Aix » est bien connu. Il s’y tient en permanence un souk en plein air important, qui ne déparerait pas à Alger ou Tunis.
  • Je ne m’explique toujours pas pourquoi les autorités tiennent à dissimuler la dégradation profonde de la situation et, en fait, l’installation pérenne d’une population allogène (venue de la Méditerranée du Sud).
  • Mon ami, après beaucoup d’autres n’a pas d’autre alternative que de quitter son quartier.
  • Mais nos dirigeants ne jurent que par la mixité sociale, dans le déni total des réalités.
  • Quand vont-ils poser clairement et honnêtement le problème ?

Putaing ! disent les Marseillais.

Fondamentaux-W-copie-1

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 20 octobre 2014 1 20 /10 /Oct /2014 04:29

InfoAutrement-W

Certains peuvent trouver mes articles excessifs, sinon « barbares », avec mon appel à la révolution et mes images de guillotine. Certes, parfois mes propos évoquent une situation de plus en plus dramatique et se réfèrent à la fin de notre civilisation, qui, bien que mortelle (Paul Valéry) n’en est pas moins notre cadre de vie. Aujourd’hui, qu’en est-il vraiment ?

 

Dans quelques articles suivis, je voudrais (modestement, n’étant pas philosophe, mais simplement un « honnête homme du XXe siècle), évoquer brièvement ma perception de la situation nationale et même planétaire, et, par là, justifier l’orientation de mes écrits.

 

1° A titre de prolégomènes (introduction), je rappelle et précise ici les principes qui régissent ce blog et qui figurent ci-contre.

Sans haine et sans crainte, ce blog est destiné à soulever des questions d'actualité en toute liberté de pensée et d’expression (selon la loi fondamentale de notre pays, notre Constitution). 

 

Ne pas se taire, garder le moral, ne pas avoir peur, révéler les mensonges, rétablir la vérité et apporter une contribution responsable pour une démocratie vivante et positive, voilà mon ambition. Voilà ma ligne de conduite en rédigeant ce blog.

 

À l’excès de l’enfumage et de la propagande univoque, largement véhiculée par la télévision,  d’une élite mondialisée, qui a façonné les règles de la démocratie, pour imposer un fonctionnement de la démocratie à sa main, je ne vois pas d’autre solution que de répondre par l’excès inverse, tant les nuances de la vie sociétale sont régies par le dogme dominant.

Un exemple, « ils » (les détenteurs du pouvoir dits « les élites ») ne parlent plus de l’enseignement des fondamentaux à l’école, qui doivent permettre aux jeunes de forger leur caractère par la lecture et la compréhension des textes (lire, écrire, compter et apprendre à penser et à raisonner) , leur préoccupation semble Zizi-sexuel.jpgêtre la sexualité des jeunes (exposition itinérante du « Zizi sexuel » (voir une figure de l'expo ci-contre sur le french-kiss - la petite blondinette est extatique). La motivation de cette exposition "zizi sexuel" destinée aux préados me rappelle le sinistre épisode de l'affaire de la colonie de vacance du Coral où les enfants étaient initiés à la sexualité. A l'époque les juges ont qualifiés l'opération de pédophilie, aujourd'hui il s'agirait d'initiation à la sexualité... Voyez nuances !

 

 Outre cette exposition qui défraie actuellement la chronique, les "élites" semblent très soucieuses de l'« émancipation » des jeunes par des activités ludiques (les nouveaux rythmes scolaires), ou par l’effacement de tout ce qui fait le sel premier de la vie, la différence « des genres » (les ABCD de l'égalité), par des maniaques de l'égalitarisme (ils vont aussi supprimer les notes, forcément discriminatoires-Adieu la méritocratie républicaine!).

L'ex-ministre Vincent Peillon (qui a fuit à Bruxelles) Konk-Gay-avortement-Wrecommandait dans une cirulaire de faciliter l'accès des établissements aux associations de propagande contre l'homophobie ainsi qu'au site LigneAzur.org d'information contre l'homopohobie !

 

Dans le même temps les programmes d'histoire sont amputés des épisodes les plus glorieux de l'histoire de France, tout en dénigrant l'action "coloniale" française. En valorisant cependant les civilisations exotiques (qui auraient tant apporté au monde !). Oubliée la mission émancipatrices, pour les peuples arriérés, voulue par Jules Ferry.


NB. Il ne sort plus un film sans que des homosexuels (pourtant ultra-minoritaires) ne s’y produisent… Messages subliminaux pour formater les esprits faibles, à une prétendue nouvelle normalité.

 

Le résultat tacitement attendu étant l'établissement d'une école à deux vitesse (à l'américaine): les parents qui le pourront mettront leurs enfants dans des écoles privées payantes, les autres resteront dans le public et subiront les dPlantu-240713ogmes des "élites" au pouvoir. Une école des "riches" et une école des "pauvres". Belle perspective.

Accompagnatrice-voilée2-W

 

 

Ne pas oublier bien-sûr l'acceptation du voile dans les écoles et les universités, pour préparer les esprits à un changement de culture.

 

 

La conséquence finale, chez nous, étant la destruction de la famille naturelle et traditionnelle, donc la déstructuration de la société, qui sera ainsi plus malléable et docile pour un nivellement universel.

 

L’objectif ultime étant la disparition des identités nationales forgées au cours des temps, la suppression de toutes les frontières, pour in fine, l’enrichissement sans limite d’une minorité d’humains qui détiennent les leviers de commande du monde. 

 

C’est ainsi, qu’à voir des partiales, sinon injustes, décisions de justice, les oukases et imprécations en tous genre comme les procès en sorcellerie politique, à voir le florilège récurrent des mots tabous ou imposés et les anathèmes (race, couleur, islam, facho…), la question de savoir où nous allons valait la peine d’être posée, valait la peine d’être posée, elle l’a été par beaucoup, dont Joseph Macxé-Scaron dans le Marianne n° 903, page 3 :

« Peut-on encore débattre en France ? »

« …gare aux chevaliers de la Barre qui refusent de plier le genou… »

« La pluralité des opinions et des identités n’a, aujourd’hui, guère le vent en poupe. »

« Ce qui revient, c’est l’inlassable donneur de leçons et le pourvoyeur non moins inlassable d’anathèmes. »

  

Mon blog s’adresse d’abord à ceux qui peuvent y trouver des extraits significatifs de l’action politique, mais aussi, en sonnant le tocsin, il s’adresse aussi à ceux qui ne veulent ni voir ni entendre : ainsi, on a le droit de ne pas vouloir voir et savoir. On a le droit de dire « après moi le déluge ». On a le droit de ne pas comprendre ce qu'est une évolution sociétale. On a le droit de ne pas vouloir en apprécier les conséquences. MAIS ON SAIT ! Ou bien, à l’heure d’internet et du monde « connecté » on peut savoir. Et notre responsabilité personnelle et collective est engagée, face à l'histoire. Pour la défense de notre civilisation, de la laïcité et de nos valeurs républicaines, grecques, latines et judéo-chrétiennes.

 

Comment définir, autrement que par suicidaire, l’attitude du plus gros syndicat d’étudiants anglais qui refuse de condamner l’Etat islamique (Daesh).

« Le plus gros syndicat étudiant du Royaume-Uni refuse de condamner les exactions de l’État islamique », par Diane de Fortanier Publié le 16/10/2014 à 16:29 

http://etudiant.lefigaro.fr/international/actu/detail/article/le-plus-gros-syndicat-etudiant-du-royaume-uni-refuse-de-condamner-l-etat-islamique-9388/

 

Pour conclure cette introduction, je suis lucide sur la faible portée de mes écrits, mais je suis Gandhi : « Tout ce que tu feras sera dérisoire, mais il est essentiel que tu le fasses. »

 

Ainsi, je m’applique, peut-être dérisoirement, à sonner le tocsin, comme je l’ai fait dans deux ouvrages  publiés en 2013 :

Un livre : La Patrie en danger, de la démocratie malade au totalitarisme islamique, éditions Mélibée.

Un pamphlet : Développement durable versus mariage des homosexuels, édition RDC.

 

Le fil conducteur de mes articles est donc « la dénonciation ».

La dénonciation de tout ce qui conduit à la destruction de notre société traditionnelle, au nom d’un prétendu progrès, qui ne tient qu’à des dogmes et à de la propagande.

 

La dénonciation de la perte des « valeurs » du groupe pour ne retenir que les aspirations individuelles.

 

La dénonciation des deux mondialismes particulièrement actifs, destructeurs de notre civilisation « humaniste » :

Le capitalisme financier spéculatif,

L’islamisation de nos sociétés.

  

À suivre.

Fondamentaux-W-copie-1


Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 18 octobre 2014 6 18 /10 /Oct /2014 08:14

Aujourd’hui, je ne puis résister au plaisir de vous communiquer une liste de têtes à claques de la collabosphère, épinglées par

http://ripostelaique.com/

Titre de l’article : « Zemmour-Marine-Onfray, les trois cauchemars de la collabosphère »

Publié le 13 octobre 2014 par Cyrano, dans son édito.

[…]

« Depuis plus de dix ans, dans ses livres et sur les plateaux de télévision, il [Eric Zemmour] a affronté, sans concession, tous les représentants de la culture post-68, qui ont déconstruit la France. Nul n’est besoin de partager l’ensemble des propos d’Eric Zemmour pour savourer ses duels avec toutes les têtes à claques que la vraie France exècre :émoti-Sourire

  • La féministe dégénérée Isabelle Alonso,
  • le porteur de valises de l’islam Edwy Plenel,
  • le pédophile européiste suissophobe Daniel Cohn Bendit,
  • le fils à papa Nicolas Bedos, 
  • l’inquiétant manipulateur champion de la takkya Tariq Ramadan,
  • la revancharde haineuse, surnommée la folle de Cayenne Christiane Taubira,
  • la parasite incompétente devenue ministre Najat Belkacem,
  • le mou du genou François Baroin,
  • l’islamo-collabo de la droite molle Alain Juppé,
  • le teigneux immigrationniste islamo-collabo de gôche Jean-Luc Mélenchon,
  • le carriériste antiraciste tocard Harlem Désir,
  • la pimbêche profiteuse devenue ministre Yamina Benguigui,
  • le prétentieux francophobe collabo Bernard-Henri Levy, dit Botul,
  • l’hystéro-dingue qui raconte ses parties de jambe en l’air Christine Angot,
  • la militante homosexualiste déguisée en journaliste Caroline Fourest
  • et combien d’autres que les Français ne veulent plus entendre… 

NB. L’humour se faisant rare, j’ai apprécié l’exercice.

 


Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 17 octobre 2014 5 17 /10 /Oct /2014 11:02

InfoAutrement-Wémoti-perplexe

 

Le 14 octobre 2014 , à 9H50, j’ai entendu, sur France info, un reporter femme (du journal le Point) revenant du Nigéria, déclarer : « Boko Aram ça n’a rien à voir avec le Coran » et dans le même entretien « ils veulent appliquer la charia. »

 

Les évènements d’Irak et de Syrie, comme ceux du Nigéria, et la chasse, constatée, à toutes les religions non orthodoxes sunnites amène encore et encore à revenir sur un sujet sensible, abordé avec autisme, cécité et méconnaissance  par nos responsables politiques et médiatiques.

 

Qui ne connaît les mantras : « L’Islam est une religion de paix et de tolérance », « L’Islam a tant apporté au monde » ???

 

Je reviens donc sur l’entretien de ce reporter « averti » sur France info. Donc pour ce reporter, Boko Aram, responsable de milliers de morts chrétiens ou animistes dans le nord du Nigéria (massacres qu’ils prétendent commettre au nom de l’Islam), n’a rien à voir avec le Coran, même s’ils s’appliquent à imposer la charia (la loi islamique). Comprenne qui pourra. Mais il est impossible de ne pas réagir.

 

Au moment ou le Ministère de l’Éducation nationale a introduit l’enseignement du Coran en classe de cinquième ( ! je n’ai pas souvenir que dans l’enseignement public on ait enseigné le catéchisme !!!), il n’est pas interdit d’essayer d’y voir clair, sans haine et sans crainte. Et de se poser une question : comment un même journaliste peut-il dire tout et son contraire ? Réponse : en pratiquant le sophisme.

 

SOPHISME. Raisonnement qui n'est logique qu'en apparence et qui est fallacieux, qui cherche à tromper.

 

Il faut donc revenir sur quelques épisodes récents illustrant concrètement l’interprétation des tenants de la religion et de la civilisation musulmane. Donc de « la religion de paix et de tolérance. »

 

Boko Aram avait enlevé deux cent soixante filles, non musulmanes, dans un collège au Nigéria. Ces filles, vendues comme esclaves, n’ont toujours pas été retrouvées.

 

Une manif, a été organisée au Trocadéro à Paris, par des manifestantes « people » (dont une « ex-première dame ») aux cris de  « rendez-nous nos filles !» Evidemment sans résultat. Boko Aram n’a rien rendu. Même Michelle Obama s'était manifestée... C'est dire l'influence des femmes sur Boko Aram!

 

Madame le reporter, avez-vous oublié cet épisode? Boko Aram a commis ce crime en exigeant des captives leur conversion à l’Islam. Comment pouvez-vous dire que leur action n'a pas de relation avec le Coran ? 

Est-ce délibéré, et alors dans quel but ???

FilVert-Charia-logo-W

 

 

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 16 octobre 2014 4 16 /10 /Oct /2014 04:57

InfoAutrement-W

J'avais écrit, mais non publié, l'article ci-après, que je vous livre aujourd'hui.

 

Vladimir Poutine serait-il le seul authentique chef d’État « occidental » (blanc) ? Ça peut se discuter. Vis à vis de la Russie, géopolitique occidentale de Gribouille !

 

Bref survol d’une émission télévisuelle politique intéressante, à regarder « entre les lignes » !

 

Oui, oui, ça arrive. Ce fut le cas hier 11 août 2014, pour l’émission de C dans l’air, animée par Axel de Tarlé, intitulée « Poutine contre l’Europe. »

 

Florilège de quelques mots-clés et idées forces. Permettez-moi de ne pas bouder mon plaisir, une fois n’étant hélas pas coutume.

 

Tout d’abord, notons que les intervenants étaient des habitués de ce plateau, « qualifiés » pour intervenir, d’ordinaire « à charge ». Entre les lignes, ils nous ont éclairé sur la situation réelle entre l’Occident et la Russie et sur la prudence qu’il conviendrait d’adopter pour comprendre et normaliser, dans l’intérêt des peuples, une situation qui se dégrade.

 

La conclusion d’Axel de Tarlé a finalement été une synthèse éclairante : Alors nous aurions dû appeler l’émission « l’Europe contre Poutine » et non « Poutine contre l’Europe ». Tout à été dit dans cette inversion des termes !

 

Essayons de synthétiser.

 

1  - Tout ce que Poutine fait, ou à fait, n’est jamais porté à son crédit.

Exemple, la libération de Mikhaïl Khodorkovski (ex-PDG de Youkos, le géant pétrolier russe), évoquée lors de l’émission… MAIS… Poutine l’a fait pour calmer les esprits, avant les jeux olympiques de Sochi. Le fait que Khodorkovsky ait été libéré et libre de partir était secondaire. Pour les occidentaux, Poutine aurait dû se présenter la corde au cou comme les bourgeois de Calais, en implorant leur pardon, avec la mentalité d’une sœur de charité.

Le fait que les luttes de pouvoir existent partout et que Khodorkovski ait fait main basse indue sur la plus grosse entreprise russe à la chute de l’URSS était secondaire !

Pour comble, et à suivre, le tribunal de commerce international dit « indépendant » (indépendant, comme les 3 arbitres ayant indemnisés Tapie) vient de décider, avec la plus grande solennité,  que l’Etat russe (et son peuple), a qui Youkos a été « volé », doit indemniser les «actionnaires  autoproclamés » de Youkos à hauteur d’une cinquantaine de milliards de dollars !!!

 

Cet épisode est particulièrement démonstratif de la différence d’analyse qui peut exister entre des partenaires commerciaux et un chef d’État.

 

« Entre les lignes » il a quand même été question d’acharnement contre Poutine. 

 

NB 1. Il n’est pas question ici de l’analyse exhaustive (positive ou négative) du chef du Kremlin, de ses qualités et de ses défauts. Il est question de montrer que Poutine semble s’intéresser d’abord à son pays (ce qui me semblerait devoir être la première qualité d’un homme d’État), alors que ses détracteurs sont d’abord des « compradores ».

 

NB 2. Hors émission. Les JO de Sochi ont été un succès indiscutable… MAIS… ils ont coûté cher !!! Pas à nos finance n'est-ce pas ?

 

NB 3 – Poutine a été brillamment élu et son élection est indiscutable… MAIS… il y a des zones d’ombres et … il y a une opposition… (effectivement pas comme chez nous où il n'y a pas d'opposition de fond) et il contrôle les médias. Pas comme chez nous, c’est sûr, où c’est le président de notre République française (bananière) qui nomme le PDG de France Télévision, et contrôle les niches fiscales des journalistes. C’est plus en nuances hypocrites effectivement !!! Plus « démocratique » c’est peut être discutable.

 

NB 4 – Quel idée de ce Poutine, de monter à cheval torse nu, avec un couteau à la ceinture et de « se battre » avec un tigre de Sibérie… tout en interdisant la publicité en faveur des homosexuels en direction des mineurs. C’est évidemment moins « classe » que de se faire transporter à scooter chez sa maitresse avec un casque pour se dissimuler le visage… la risée du monde ! A chacun d’apprécier la nuance et le profil du chef d’État préféré.

 

2 – Même les experts de haut niveau peuvent dire n’importe quoi.

 

C’est ainsi que le politologue Jacques Rupnik a pu, sur le plateau hier soir, prétendre que l’annexion de la Crimée, par la Russie était un cas unique… et grave évidemment.

FAUX monsieur Rupnik, avant il y a eu d’autres exemples historiques (dont l’Alsace-Lorraine par l’Allemagne) et récemment l’annexion par la France de l’île comorienne de Mayotte, ou "l'indépendance" du Kosovo (sous perfusion de nos impôts).

Rappelons quand même que ce sont les habitants de Crimée qui, par un référendum d’initiative populaire (en fait comme à Mayotte), ont décidé de rejoindre la Russie dont ils ont toujours fait partie.

Les intervenants de conclure que Poutine est un bon tacticien mais un mauvais stratège : « il a gagné la Crimée et perdu l’Ukraine ». Ça c’est puissant ! Était-ce le problème lorsque la Crimée a décidé de rejoindre la mère patrie ?

Alors que Poutine a une ligne constante et ne fait que déclarer que ce sont les ressortissants russes, abandonnés lors de la chute de l’URSS, qui le préoccupe. Nos brillants experts n’hésitent pas à parler de tribalisme !!!

 

Le « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » c’est comme « les droits de l’homme » ça dépend de qui, au profit de qui et où ça s’applique.

Nos experts ont quand même retenu qu’ils ne voient pas comment l’Occident pourrait empêcher une action humanitaire de la Russie, même armée, en direction des russes de Donetz, bombardés par Kiev, alors que les Américains sont en train de bombarder les islamistes du califat d’EIIL pour protéger et aider les musulmans Yazidis et les Chaldéens chrétiens d’Irak.

 

L’éternel deux poids deux mesures de la géopolitique américaine (et occidentale). L’incohérence bien orientée.

 

3 – Dans cette affaire de sanctions et de réactions russes, il n’a pas été besoin de comprendre entre les lignes. Les experts ont été clairs et réalistes.

 

Les Occidentaux mettent de l’huile sur le feu, à commencer par Rasmunssen, le secrétaire général de l’OTAN, au visage manifestement tourmenté et dont l’aspect menaçant doit avoir été son critère de sélection !

« Il y a une humiliation manifeste d’un grand pays, la Russie, par l’Occident et c’est très mauvais ». « L’humiliation de l’Allemagne en 1918 a conduit à la seconde guerre mondiale de 39-45… »

L’embargo de la Russie sur les productions agro-alimentaires européennes n’est pas de l’intérêt de l’Europe ! La France ne va pas savoir que faire de 50 000 tonnes de pommes, ni la Pologne de ses 800 000 tonnes, exportées en Russie… MAIS… « les agriculteurs seront indemnisés sur nos impôts au lieu de vendre leur production ». Ça c’est de la bonne économie ! Incroyable !!!

 

Bref, il semble y avoir eu quasi unanimité sur le fait que l’Occident s’acharne stupidement sur la Russie qui devrait être un partenaire essentiel de l’Europe.

 

Effectivement, monsieur de Tarlé, l’émission aurait pu s’appeler « l’Europe contre Poutine »

et non « Poutine contre l’Europe ».

 

Cette nuance sémantique et cette lucidité m’a semblée suffisamment rare pour justifier le présent article.

émoti-sade

Pauvre France !

 

Attendons la livraison des Mistral, pour voir si Hollande a compris.

 


Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 12 octobre 2014 7 12 /10 /Oct /2014 10:58

dilem-2011.jpg

 

Dilem-2014.jpg

 

Merci YG pour ton envoi.

 

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Recherche

Texte Libre

Sans haine et sans crainte, ce blog est destiné à soulever des questions d'actualité en toute liberté de pensée et d’expression (selon notre Constitution). 

Ne pas se taire, garder le moral, ne pas avoir peur, révéler les mensonges, rétablir la vérité et apporter une contribution responsable pour une démocratie vivante et positive, voilà mon ambition. Voilà ma ligne de conduite en rédigeant ce blog.

"Tout ce que tu feras sera dérisoire, mais il est essentiel que tu le fasses." Gandhi

 Adresse à ceux qui ne veulent ni voir, ni entendre : On a le droit de ne pas vouloir voir et savoir. On a le droit de dire « après moi le déluge ». On a le droit de ne pas comprendre ce qu'est une évolution. On a le droit de ne pas vouloir en apprécier les conséquences. MAIS ON SAIT ! Et notre responsabilité personnelle et collective est engagée, face à l'histoire.

Pour la défense de la laïcité et de nos valeurs républicaines, grecques, latines et judéo chrétiennes, mon état d’esprit se situe dans la lignée de Riposte laïque et de Résistance républicaine .

 

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés