à l'écoute des citoyens

Vendredi 28 novembre 2014 5 28 /11 /Nov /2014 04:44

InfoAutrement-W

Comme une litanie ou un mantra, la télé nous débite, en boucle et en toutes occasions :  « un policier blanc a tué un jeune noir ».

Le problème apparaissant que ce n’est pas la mort du jeune qui interpelle, c’est qu’il ait été tué par un blanc (NB. 1 - acquitté par un tribunal. NB 2- Jury composé en majorité de « blancs », et les commentateurs insistent bien sur les couleurs).

 

Devant l’outrance, il fallait réagir. Dreuz.info a fait la mise au point suivante, et j’ai rédigé quelques observations sur le sujet.

 

1 – Dreuz.info. Texte intégral.

 

« Aux USA, 93% des noirs sont tués par des noirs, ça ne vous déclenche pas une larme, Mme Taubira? » 

http://www.dreuz.info/2014/11/aux-usa-93-des-noirs-sont-tues-par-des-noirs-ca-ne-vous-declenche-pas-une-larme-mme-taubira/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29 

 

« Selon les statistiques du ministère de la Justice américain [en Amérique les statistiques ethniques sont autorisées et libres, contrairement à la France],93% des noirs qui ont été assassinés l’ont été par des noirs.

7% des crimes commis sur des noirs l’ont été par des blancs.

Christiane Taubira n’est sortie de son silence que pour commenter ce cas, rare, où un noir, Michael Brown, a été tué par Darren Wilson, un policier blanc.

Christiane Taubira stigmatise la haine et le racisme, dresse les uns contre les autres, excite la communauté noire au lieu d’apaiser. 

« Profilage racial, exclusion sociale, ségrégation territoriale, relégation culturelle…des armes, la peur…Fatal cocktail ! » dit-elle, pour envenimer les rapports pourtant largement dépourvus de racisme entre blancs et noirs en France.

Ce n’est pas là le rôle d’un ministre de la République. C’est le mode de pensée d’un militant. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info. 26 novembre 2014.

 

2 - OBSERVATIONS

Lu et approuvé.

Curieusement, ni les médias français, ni madame Taubira n’ont fait remarquer que le tribunal de Cayenne qui a jugé la plainte de madame Taubira contre madame Leclère, n’était constitué que de noirs. Voir le point sur le sujet dans mon article n° 2408, voir aussi l’article de Minurne-Résistance dans mon article n° 2429.

Que fait madame Taubira, ministre (ex-indépendantiste ( ?), raciste), dans un gouvernement de la France ? 

 

En France, pays le plus métissé et le moins raciste du monde,  il n’y a officiellement qu’une communauté nationale. Quel est donc la motivation ou l’intérêt d’un ministre de la France de monter en épingle un drame lointain, impliquant une « communauté » noire ?  Et des attitudes inconnues chez nous, chez les « noirs ».

 

Il faut alors se rappeler que madame Taubira est une femme « de Taubira.jpeg couleur » dont le passé d’activiste indépendantiste est bien connu, de même que son complexe, d’être noire. Ce que personne n’a choisi pour elle. Il faut donc en déduire que la motivation à agir provient de son tréfond et que sa haine de la France blanche d’origine, lui fait perdre son « bon jugement » (disait-on en Afrique). Motivation floue qui semble animer une association comme SOS racisme, présidée par le plus souvent par des noirs. Depuis 12 ans c’est Dominique Soppo. SOS Racisme qui sert de tremplin vers la politique, à l’image de Harlem Désir devenu ministre.

 

C’est l’occasion de rappeler que SOS Racisme fait un procès à Eric Zemmour, pour son livre « Le suicide français », mais aussi à Willy Sagnol, l’entraineur de foot de Bordeaux, pour sa remarque « technique » sur les footballeurs noirs, considérée contre toute logique comme du racisme. Voir l’analyse sur le sujet par Sun Tzu , le vendredi 7 novembre 2014, sur Agoravox : « Noir c’est noir… »

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/sports/article/noir-c-est-noir-159074.

 

 

Constater que les athlètes des finales olympiques du 100 mètres sont TOUS noirs, est-ce du racisme ou un simple constat ? 

Constater que l’équipe d’Allemagne, championne du monde, ne comporte pas de noir, n’est pas du racisme, c’est de l’évidence. 

  

Ce monde est devenu fou et certains s’ingénient en permanence à mettre de l’huile sur le feu. Oui, scientifiquement, les races existent, n’en déplaise à François Hollande, les noirs sont différents des blancs et des jaunes… et ça se voit.  

 

Voir mon article n°760, « RACE, ARRÊTEZ LE DÉLIRE. » 

 

Les races ça existe, aussi bien pour les chiens et les chevaux que pour les hommes. En parler n’est en rien de la stigmatisation ou du racisme. La France est d'ailleurs le seul pays a interdire les statistiques ethniques (demandées par beaucoup d'acteurs sociétaux, dont Pascal Lozès du CRAN).

 

 

Faut-il rappeler les dégâts causés par les lois GAYSSOT (PC) et PERBEN (UMP), contraires à la Constitution sur la liberté expression ? Toujours l’UMPS pour brider et décérébrer le citoyen français.

Il faudra aussi revenir sur les notions d’opinion et de délit. L’opinion étant le fruit d’une pensée individuelle, le délit étant établi dans la loi, par un groupe de personnes, pas forcément représentatif de la population française. Ceux qui en doutent peuvent analyser la composition sociologique de l’Assemblée dite "nationale". 


Pour nous changer de Taubira, de ses états d'âme et de son racisme...

Taubira-De Souche

émoti-SourireVoir aussi le sujet connexe et la polémique sur les concours de beauté et les femmes noires,  article n° 810, "Concours de beautés noires, miss black France. Pour changer AissataSoumah-Wun peu (quoi que).

 

Tous les goûts étant dans la nature, pour ne pas être taxé de discrimination, et en complément de mon article n°810, je publie ci-contre (à droite) une photo de deux miss noires et ci-contre à gauche (sans intention hiérarchique) celle Sarrasin.jpgd’une quidam blanche dite « sarrasin », reçue hier d’un correspondant lointain nordique. Merci CF pour votre envoi.

Néma-WWPour les hommes normalement constitués, la discrimination n'est pas de mise et une blanche ne vaut pas deux noires comme en musique !

à suivre évidemment.


 

 

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 27 novembre 2014 4 27 /11 /Nov /2014 11:14

 

Merci à Bernard pour son envoi


Vérifiez bien à quelle catégorie vous appartenez :

- Si vous êtes homosexuel, le gouvernement vient de vous permettre de vous marier et bientôt surtout d'adopter des enfants.

- Si vous êtes drogué, le ministre de la « Santé publique » va mettre à votre disposition des "salles de shoot" et tout le nécessaire indispensable pour que vous ne soyez pas en manque.

- Si vous êtes un locataire indélicat, Cécile Duflot vous facilite les choses en réduisant de 3 mois à 1 mois la caution qui était censée couvrir vos loyers impayés.

- Si vous êtes un Rom, le gouvernement vous donne accès à plus de professions et en tant que « gens du voyage », beaucoup moins de contrôles vous seront appliqués.

- Si vous êtes "gens du voyage", la CAF participera à l'achat de votre caravane. 

- Si vous êtes salariés d'EDF-GDF et SNCF, le gouvernement ne touchera pas à vos fabuleuses retraites quitte à verser 7 milliards chaque année pour combler le trou de vos caisses.

- Si vous êtes salarié du Secteur public, c'est à dire "fonctionnaire", Marisol Touraine a supprimé le jour de carence maladie (rappel c'est 3 dans le privé), et cela ne coutera après tout que 70 millions d'euros.

- Si vous êtes un élu politique, pas de soucis, vous pourrez en toute impunité vous en mettre plein les poches, avec cumul des mandats et exonération d'impôts. 

- Si vous êtes un "jeune" (petit voyou de banlieue), Christiane Taubira vous autorise à voler tout ce que vous voulez, et agresser qui vous voulez, tant que vous ne risquez pas 2 ans fermes de prison.

- Si vous êtes syndicalistes, vous serez amnistiés pour les destructions auxquelles vous vous livrerez en entreprises, par grâce présidentielle à défaut de loi.

- Si vous êtes étrangers, vous allez bientôt pouvoir élire vos propres représentants dans les instances nationales pour défendre vos intérêts spécifiques.

 
Mais, DÉSOLÉ, si vous n'êtes qu'un simple citoyen français "normal", retraité ou non, hétéro, que vous ne vous droguez pas, que vous payez régulièrement vos loyers, et que vous n'êtes pas un bénéficiaire d'avantages acquis scandaleux, et qui déclarez honnêtement vos revenus, vous n'intéressez qu'un seul ministère, celui des Finances.

Alors là, oui, on s'occupera tout particulièrement de vous. Vous serez l'objet de toutes les attentions !

Et vous devrez financer, par les taxes et vos impôts indexés, tous les frais occasionnés par les multiples mesures de protection décrites précédemment.

OBSERVATION

Pour certains, ce type de remarques ne peut être que le fruit de frustrés égoïstes. 

  

 

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 27 novembre 2014 4 27 /11 /Nov /2014 10:39

Reçu à l'instant et immédiatement publié.

Merci à JF pour son envoi.


Moi ? Si j'en crois la pression qui m'est mise dessus, je n'ai jamais eu de chance dans la vie :

  • Je suis né blanc, ce qui fait de moi un raciste.
  • Je ne vote pas à gauche, ce qui fait de moi un fasciste.
  • Je suis hétéro, ce qui fait de moi un homophobe.
  • Je ne suis pas syndiqué, ce qui fait de moi un traître à la classe ouvrière et un allié du patronat.
  • Je suis de confession chrétienne, ce qui fait de moi un chien d'infidèle.
  • J'ai atteint un certain âge et je suis retraité, ce qui fait de moi un vieux con.
  • Je réfléchis sans avaler tout ce que la presse me dicte, ce qui fait de moi un réactionnaire.
  • Je tiens à mon identité et à ma culture, ce qui fait de moi un xénophobe.
  • Je m’interroge sur les raisons de la collaboration flamande, ce qui fait de moi un nazi.
  • J’aimerais vivre en sécurité et voir les délinquants en prison, ce qui fait de moi un gestapiste.
  • Je pense que chacun doit être récompensé en fonction de son mérite, ce qui fait de moi un antisocial.
  • J’ai été éduqué à la dure et j’en suis reconnaissant à mes parents, ce qui fait de moi un bourreau d’enfants opposé à leur épanouissement.
  • J’estime que la défense d’un pays est l’affaire de tous les citoyens, ce qui fait de moi un militariste.
  • J’ai le goût de l’effort et du dépassement de soi, ce qui fait de moi un retardé social.


Bref, je suis né trop tard ce qui n’enlève rien au respect dû à mes parents,
 ce qui fait de moi un néandertalien.

 

OBSERVATION

Tout est dit sur le "politiquement correct" et la "pensée unique".

Tout est dit sur les interdits dogmatiques de l'époque, depuis les bobos de la capitale.

Ça suffit !!!!!!!

 

 

E viva le révolución !

D’abord par les urnes, en 2015, puis en 2017.


 


Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 27 novembre 2014 4 27 /11 /Nov /2014 08:13

InfoAutrement-W

Corrigé le 27 novembre 2014 à 10H29. Merci Jacques, avec mes excuses!!!

Trois exemples pris à l’université, qui devrait pourtant abriter l’élite intellectuelle de la Nation, la plus ouverte.

  

Exemple du jour : interdiction de mobiliser une cloison mobile !

 

Un professeur d’université, titulaire de chaire, a demandé à la hiérarchie l’attribution d’une salle de cours spécialisée pour ses étudiants de 3e cycle universitaire (Master 2).

Deux salles exiguës lui sont attribuées, mais heureusement ces deux salles étaient séparées par une cloison mobile. Le professeur, scientifique, n’écoutant que son esprit rationnel, a utilisé la propriété de mobilité de la cloison pour la déplacer, aidé de ses étudiants, et disposer ainsi d’une salle de travail adaptée a l’effectif de la promotion.

Las ! Toute la faculté des sciences s’est mobilisée pour vouer ledit professeur aux gémonies, avec menace de le traduire en conseil deentonnoir-copie-1 discipline. What the fuck diraient nos amis British. Le conseil de discipline pour un professeur dont le seul tort a été de mobiliser une cloison mobile, dans l’intérêt des étudiants et de leur formation, dans un local qui lui a été officiellement attribué ! Interdiction donc de déplacer les meubles et de rationaliser l’usage de l’espace !  Il s’est même entendu dire « ce que tu as fait est ce qu’il y a de plus grave, la destruction du matériel de l’université. » Je rappelle qu’il n’y a eu que déplacement, sans destruction évidemment, d’une cloison mobile (en matériaux légers) prévue d’origine pour être déplacée !!!

 

Faut-il en rire ou en pleurer ?

 

Faire d’une insignifiance une « affaire d’État », a de quoi laisser songeur sur la capacité de réforme de l’institution, hors révolution.

 

Autres exemples :

1 – Un professeur titulaire de chaire, empêché d’exercer son métier, faute de locaux de recherche, alors que des locaux étaient attribués à des personnels étrangers à l’université, a porté l’affaire devant la juridiction administrative. D’après le tribunal administratif, donc la loi, « un président d’université peut attribuer des locaux de son émoti-perplexeétablissement à qui il veut, même à un marchand de légumes privé, plutôt qu’à des enseignants-chercheurs de son université, s’il le veut. »

NB 1. C’est « l’autonomie des universités » à la sauce bolchevik française.

NB 2 . Le pays, du haut en bas de l’échelle sociale semble géré selon un principe curieux et délétère : INEFFICACITÉ d’abord. Complété par la CONTRAINTE (et les caprices) des sectaires au émoti-colère1pouvoir. Le chef a toujours raison ! Il suffit de voir le comportement de François Hollande dans l’affaire des Mistral vendus à la Russie pour se rendre compte du cancer qui ronge la démocratie française où les décisions ressortent plus des caprices que de l’intérêt du pays.

NB 3. Les décisions administratives sont du même tonneau. Peu importe l’intérêt du pays. Chaque « petit chef » dans son coin fait sa loi, du maire de village aux « responsables » de la Sécu. C’est ainsi qu’en contradiction avec les lois et règlements une petite entreprise familiale de taxis de l’arrière-pays a été empêchée de travailler pendant 10 ans et que sous le coup de tracasseries administratives,Entonnoir1 deux villages du Haut Var se trouvent privés de médecins, qui ont préférés s’expatrier ! Une « administration » qui a bloqué pendant 20 ans le prix de la consultation médicale.

NB 4. Sur le créneau bolchevisation du pays, les textes en préparation au ministère de la santé ne sont pas mal non plus. La médecine libérale va être mise au pas quelles qu’en soient les conséquences pour le citoyen. En particulier des contrôles par « espions » seront effectués dans les cabinets médicaux pour contrôler ceux qui ne respecteraient pas les oukases gouvernementaux, comme l’obligation d’accueil de bénéficiaires de la CMU (couverture médicale universelle) ou l’AME (aide médicale d’État), dispositifs destinés à la prise en charge gratuite d’immigrés du sud… Suivez mon regard ! La liberté de pensée et d’opinion, le libéralisme, c’est pour les discours théoriques, en réalité chacun doit obéir au chef, un point c’est tout !!! Comme en 1918, le général Gamelin faisant tuer, après la signature de l’armistice, des milliers deEntonnoir1 jeunes Français envoyés bayonnettes au canon à l’assaut des mitrailleuses allemandes. Voir mon article 1580, du 15 août 2013, sur la folie.

 

2 – Ne pas s’embarrasser de scrupules est ainsi une règle intangible chez les décideurs administratifs français. Deux cas :

2.1 - Dans une université du sud, lors du décès d’un « grand patron », la hiérarchie a décidé de jeter tout son fonds documentaire à la poubelle. Sans tri ni sélection. Éliminant d’un coup un patrimoine unique. Les barbares ont fait de même avec des bibliothèques prestigieuses. Ainsi, les Arabes, sous le commandement du général Amrou ibn al Asi, conquérant de l’Égypte en 640, auraient brûlé la bibliothèque d’Alexandrie, sur instructions du calife Oumar.

Source (pour l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie) : Comptes rendus des séances de l’Académie des  inscriptions et belles lettres, année 1923, volume 67, n°2, pages 163-171. Par Paul Casanova.

 

2.2 – Dans une autre université du sud existait un « musée colonial » que la hiérarchie, sans doute soucieuse de ne pas Entonnoir1heurter les nombreux étudiants du sud, a décidé de fermer. Pour faire bonne mesure il fut demandé de tout jeter à la poubelle, ce qui fut fait par des étudiants « réquisitionnés », sous le contrôle vigilant d’un employé syndicaliste CGT. Tout fut jeté, même les instruments de musique, au grand dam des étudiants !!! Oui, il faut relire mon article sur la folie (article 1580).

 

 

 

En attendant 

E viva le révolución !

D’abord par les urnes, en 2015, puis en 2017.

 

Fondamentaux-W-copie-1

 

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 26 novembre 2014 3 26 /11 /Nov /2014 06:50

 

Depardieu-W.jpg

 

OBSERVATION 

Il n'y a pas qu'en France que ça dérape.

L'ex-premier ministre socialiste portugais Socrates vient d'être mis en examen pour corruption.

L'appât du gain serait-il un tropisme socialiste ? Un vrai virus!!!

 

Merci PFC pour ton envoi.

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 26 novembre 2014 3 26 /11 /Nov /2014 06:22

 émoti-beurk

 

Orthographe corrigé tardivement le 26 novembre 2014. Excuses.

 

 

 

Einstein : « Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

  

Gandhi : « Tout ce que tu feras sera dérisoire, mais il est essentiel que tu le fasses. »

 

!

Ces deux sentences

inspirent la rédaction de ce blog


 

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 25 novembre 2014 2 25 /11 /Nov /2014 06:45

 

Les jeunes diplômés quittent la France, pour Londres ou le Canada.

Les cabinets de médecin ferment.

Les riches se réfugient en Belgique ou en Suisse.

La France a plus de 5 millions de chômeurs...

 

MAIS, pas de panique ni stigmatisation, la France dispose d’une richesse inépuisable : les immigrés du sud, qu'Hollande rêve de faire voter !!!!!!

Konk-riches

 


Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 25 novembre 2014 2 25 /11 /Nov /2014 06:20

InfoAutrement-W

NOTE DE LECTURE. Ode à la France par Raphaël Delahaut, sur ripostelaique.com 

 

à Monsieur le premier ministre, Manuel Valls qui a qualifié les défenseurs de la Patrie, de France rance et moisie !!!


http://ripostelaique.com/vous-savez-ce-quelle-vous-dit-la-france-rance.html

 

Texte intégral.RL-Banniere.jpg

 

« Vous savez ce qu’elle vous dit, la France rance ? Non ? Vraiment ? Écoutez bien, écoutez mieux ! 

Tendez l’oreille : elle vous le dit cinq mille fois par jour en ce moment et même, parfois, jusqu’à vingt

mille fois dans la même journée, cette France, hier moisie aujourd’hui rance, que vous détestez tellement ! C’est la France de E à Z, d’Éric à Zemmour, et chaque exemplaire acheté de son livre vous est une gifle cinglante, un camouflet définitif, un soufflet libérateur en réponse à votre mépris et à votre

insupportable morgue.

 

J’appartiens à cette France, à ce peuple que vous injuriez quotidiennement, à qui vous accolez sans cesse de nouvelles et insultantes épithètes et je ne supporte plus ces offenses répétées. Nous sommes la France d’hier et de demain, redevenue elle-même quand elle se sera enfin débarrassée de

vous et de ces millions de parasites que vous lui avez imposés pour mieux la faire disparaître en la noyant sous le nombre.

 

Mais pour qui vous prenez-vous donc pour nous outrager ainsi, médiocre Premier ministre d’un gouvernement de pacotille, matamore d’opérette et Français de surface, faux

Clemenceau mais vrai tigre de papier, aux dents longues et à l’ambition sans âme ?

 

Et vous, les plumitifs de Libération ou d’ailleurs, journaleux formatés pour servir la machine de propagande de la pensée unique, vous qui occupez tous les organes de presse depuis plus de quarante ans, perpétuant ainsi un coup d’état médiatique permanent, que croyez-vous être de plus ou

de mieux que nous ?

 

Et tous les autres, comiques encartés, acteurs indifférenciés, pseudo-artistes normalisés, vedettes fonctionnarisées qui exhibez sans vergogne à tous les micros et sur tous les plateaux de télévision votre pensée moutonnière, nivelée, uniforme, sans relief et sans sel, de quel droit vous permettez-vous d’insulter tout un peuple que vous haïssez mais qui, soyez-en sûrs, vous le rend bien ?

 

Nous sommes ce peuple français qui plonge ses racines dans quinze siècles d’Histoire quand vous vous obstinez à beugler votre imbécile profession de foi : « Du passé, faisons table rase… ».

 

Vous trouvez notre odeur nauséabonde, mais c’est celle de notre terre, de notre sol où sont nés nos prestigieux aînés, nos glorieux ancêtres devenus des ombres chères qui nous accompagnent encore aujourd’hui, qui vivent dans nos mémoires et dont la lumière continue d’éclairer nos vies comme celle des astres morts nos nuits…

 

Que vous soyez nés – ou non – sur notre sol n’y change rien ! Être Français ne peut résulter du simple hasard géographique de la naissance. C’est un sentiment profond d’appartenance, c’est l’adhésion à une Histoire commune, à une identité qui s’est forgée au fil des siècles et dans laquelle nous nous reconnaissons pleinement, c’est une religion avec la Patrie pour seule divinité. Et de patrie, comme de mère, nous n’en avons qu’une ! On ne peut être à demi Français ou Français à temps partiel et le patriotisme n’est pas à géométrie variable. Il coule dans nos veines, il nous habite et nous nourrit, il gonfle notre poitrine à l’écoute de la Marseillaise ou du Chant du Départ, il nous monte à la gorge quand retentit la sonnerie aux Morts qui fait écho au sacrifice de tant de nos aïeux…

 

Vous détestez cette France-là sans réaliser qu’elle est la seule, qu’il n’y en a pas d’autre et que, malgré tous vos efforts depuis plus de quatre décennies, vous n’avez pas réussi à la faire disparaître.

 

Vous perdez vos nerfs à mesure que vous prenez conscience de votre échec à l’anéantir totalement et la couvrez de crachats et d’injures alors qu’elle vous nourrit si grassement et depuis si longtemps. Vous n’avez même pas la reconnaissance du ventre, vous n’avez même pas la gratitude des chiens !

Vous nous croyiez endormis, anesthésiés par votre poison idéologique et vous constatez que nous nous réveillons en plein milieu de l’opération au cours de laquelle vous aviez prévu de nous occire. La faute à qui ? À Zemmour, bien sûr, et à ses trompettes de Jéricho qui feront bientôt s’abattre les

murailles de vos certitudes ! Adieu, alors, aux Caron, BHL, Plenel, Cohn-Bendit et consorts : « Le vent

a dispersé les cendres de Bendit », chantait Nougaro, prémonitoire, il y a bien longtemps (Paris mai).

« La branche a cru dompter ses feuilles, mais l’arbre éclate de colère. Ce soir, que montent les clameurs. Le vent a des souffles nouveaux, au royaume de France. » (Caradec, Mai 68)

 

Les mots, les chansons de Mai 68 vont maintenant se retourner contre les néfastes idées d’alors, qui nous auront fait tant de mal en si peu de temps ! Il aura fallu un demi-siècle pour que notre pays, pour que notre peuple se ressaisisse. Mais il arrive un jour où les Français se réveillent de leur torpeur et où

les veaux se transforment en lions ; les petits marquis de l’orthopensée et les chiens de garde (suisses) du régime feraient bien de tourner casaque ou de vite détaler avant de se retrouver accrochés à nos lanternes : à trop vouloir faire du passé table rase, ils ont fini par oublier les leçons de

l’Histoire et nous pourrions bien les leur rappeler de fort vigoureuse façon !

« Soyez réalistes, demandez l’impossible ! », scandaient les soixante-huitards qui avaient connu une école où l’on apprenait encore à maîtriser sa langue.

 

Les politiciens corrompus qui nous gouvernent et leurs experts stipendiés nous affirment aujourd’hui qu’il est impossible de sortir de l’euro et de l’Union européenne…

 

Rétablir nos frontières : impossible !

 

La remigration vers leurs contrées d’origine des millions de corps étrangers qui détestent notre pays et en rejettent les lois et les traditions : impossible !

 

La souveraineté et la grandeur recouvrées, enfin, de la France éternelle : impossible !

 

Soyons réalistes : demandons l’impossible ! Et nous ne serons nullement isolés en Europe, comme le disent les traîtres de la République ; nous serons, une nouvelle fois dans notre Histoire, l’avant-garde et le modèle des autres peuples qui rêvent, eux aussi, de liberté et d’identité reconquises et prouverons au monde entier qu’impossible, décidément, n’est pas français

 

Ils nous accusent d’être déclinistes, pessimistes, défaitistes. Mais qui nous répète, à longueur d’antenne, que nous ne sommes plus rien sans l’Europe, sans l’OTAN, sans les USA, sans la mondialisation heureuse et l’ouverture des frontières à une immigration censée nous assurer des lendemains qui chantent (même si c’est dans une autre langue que la nôtre…) ? Qui donc tient ce discours de l’impuissance et du renoncement ? Qui sont les funestes « Père(s) la Défaite » contemporains qui nous ont menés à la ruine et au désespoir ?

 

Bien au contraire, l’espoir aujourd’hui est zemmourien ! En l’insultant, en nous insultant quotidiennement, ils démontrent qu’ils commencent à douter, grâce à quelques voix fortes qui

rencontrent un écho grandissant, grâce à l’internet qui échappe (encore) à leur contrôle, grâce à la mémoire collective d’une nation qu’ils n’ont pas réussi à effacer, grâce, enfin, à un peuple de vieille souche devenu ombrageux sous l’outrage et qui commence à gronder…

 

Moisie la France ? Rance, nauséabonde, recroquevillée ? Allons donc ! Elle n’a jamais été aussi verte, aussi vigoureuse, aussi combative ! Elle est gorgée de sève et de jeunesse tandis que des greffons étrangers qui n’ont pas pris sur notre arbre national, rameaux desséchés s’apprêtant à tomber, s’imaginent encore pouvoir la mettre à bas !

 

La France n’est pas de ces chênes qu’on abat et elle ne rompra pas sous le souffle mauvais d’une époque dévoyée au profit de quelques roseaux mal pensants.

 

Alors, Matamore Valls, vous savez ce qu’elle vous dit la France rance ?…

Cambronne, réveille-toi : il y a des coups de pied occultes qui se perdent !

Et toi aussi, grand Charles, pour chanter avec nous le cher pays de notre enfance :

Il revient à ma mémoire

Des souvenirs familiers

Je revois ma blouse noire

Lorsque j’étais écolier

Sur le chemin de l’école

Je chantais à pleine voix

Des romances sans paroles

Vieilles chansons d’autrefois

Douce France

Cher pays de mon enfance

Bercée de tendre insouciance

Je t’ai gardée dans mon cœur !

Mon village au clocher aux maisons sages

Où les enfants de mon âge

Ont partagé mon bonheur

Oui je t’aime

Et je te donne ce poème

Oui je t’aime

Dans la joie ou la douleur…

Raphaël Delahaut, le 26 octobre 2014 sur Riposte laïque.

 

OBSERVATIONS

Lu et approuvé.

Impossible n’est pas français C’est Napoléon qui l’a dit, et les Coréens d’aujourd’hui approuvent !!!

Manuel Valls qui a osé déclarer que le livre de Zemmour ne mérite pas d’être lu. Il fallait oser ! A quand une police officielle de la pensée ?

Libération a repris le thème de la France moisie, mais je crois que l’antériorité de l’usage de l’expression revient à Aurélie Filippetti, ex-ministre : « j’en ai marre de la France moisie ». Elle qui martelait, avant 2012 : « l’’immigration a été, est et sera une chance pour la France. » Il suffit de regarder les infos, même les infos télés pour se rendre compte de l’ineptie du propos.

http://revolte.exprimetoi.com/t1039-aurelie-filippetti-en-a-marre-de-la-france-moisie-rancie-l-immigration-est-sa-chance

 

La gauche de Jaurès, de Ferry et de Blum est bien morte, il nous reste les tocards, la lie, les faisants.

 

Au moment où l'on commémore le percement du canal du Panama (1914), il n'est pas inutile de rappeler qu'il n'y a guère plus d'un siècle la France (rance et moisie) des Eiffel et Ferdinand de Lesseps (et tant d'autres) innovait dans le monde, lançant le percement du canal de Suez, comme celui de Panama. Elle construisait aussi la statue de la Liberté à New-York... la France rance et moisie !!!!!! Les génies d'alors n'avaient pas eu besoin de l'immigration pour s'exprimer.

 

à suivre.

Fondamentaux-W-copie-1

 


Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 25 novembre 2014 2 25 /11 /Nov /2014 04:50

InfoAutrement-Wémoti-colère1

 

 

 

 

 

 

« Pas un centime, pas un quignon de pain rassis pour les SS français de l’État Islamique. » 

Posté le 17 novembre 2014 par Jean Theron

http://resistancerepublicaine.eu/2014/pas-un-centime-pas-un-quignon-de-pain-rassis-pour-les-ss-francais-de-letat-islamique-par-jean-theron/

 

EXTRAIT

« Après des mois d’horreurs islamiques en Syrie et en Irak perpétrées par les groupes djihadistes et plus particulièrement depuis la création de l’état islamique et la proclamation du califat  conquérant en juin dernier, l’ONU vient, enfin, d’accuser  ces organisations de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité à grande échelle en Syrie. […]

L’ensemble des médias, à l’exception pour le moment de « L’obs » ou de « L’Humanité »,  présente des éléments du rapport de l’ONU :

« massacres de masse, massacres en raison de l’origine ethnique ou religieuse notamment à l’encontre des Yezidies, tortures décapitations, lapidations d’hommes, femmes, enfants, corps exposés sur des croix, têtes plantées sur les grilles des parcs, viols, mise en esclavage des femmes et des enfants, expulsions, conversions forcées (à l’islam),destructions de sites religieux, impôts discriminatoires… » ONU-EI-W.jpg

Photo ci-contre : présentation du rapport par monsieur PAULO PINHEIRO,président de la Commission d'enquête de l'ONU sur la Syrie.

On peut ajouter la fermeture des écoles, la destruction  systématique de vestiges historiques et leur perte irrémédiable.

 

« Nous le dénonçons  depuis longtemps, et il est important que la plus grande organisation internationale le fasse à son tour.

 

Qui peut aujourd’hui le nier ou le passer sous silence !           

 

Qui peut soutenir que cette inhumanité n’a aucun lien avec l’islam !* »

[…]

« Crimes contre l’Humanité à grande échelle ».

 

« À qui peut-on comparer les combattants de l’EI ? Aux SS sans aucun doute qui  étaient animés d’un même fanatisme, d’une même violence, d’une même inhumanité, d’un même profond racisme. »

 

« Tous ces musulmans fanatisés, ces mille ou plus de France, qui ont rejoint les rangs de l’EI se comportent comme eux et participent aux crimes. »

[…]

« Il convient donc de renvoyer les djihédistes fanatisés aux autorités de Syrie ou d’Irak.

 

En aucun cas ils ne doivent rester en France et bénéficier de ce fait du coucher et du manger.

 

Pas un centime, pas un quinion de pain rassis pour les SS de l’État Islamique. »

 

Jean Théron, membre du Directoire de Résistance républicaine et Responsable PACA

 

OBSERVATIONS

Lu et approuvé.

Il faut aussi et au plus tôt, déchoir de la nationalité française ces terroristes barbares, et les renvoyer dans l'Etat islamique, leur territoire de forfaits, en espérant les voir détruits par les bombardements alliés (comme les SS en leur temps).

Il est de salut public d'éradiquer ce cancer qui se développe chez nous (le fanatisme djihadiste), y compris à partir des prisons.

Fondamentaux-W-copie-1

*« Qui peut soutenir que cette inhumanité n’a aucun lien avec l’islam ? » Mais les commentateurs de télévision, dont Dounia Bouzar, évidemment.

 

Ci-après modèle de lettre à adresser à nos parlementaires.

 

Monsieur le Député, monsieur le Sénateur,

 

Je me permets d'attirer votre attention sur les risques que fait courir à la France et aux Français le retour des djihadistes. 

 

Quelle place peut-il y avoir dans notre pays pour les fanatiques de l'Etat islamique à l'heure où la commission d'enquête sur les crimes en Syrie mise en place par l'ONU vient de rendre son rapport ?

L'état islamique commet des crimes de guerre

et  des crimes contre l'humanité à grande échelle :

massacres de masse, massacres en raison de l'origine ethnique ou religieuse, notamment à l'encontre des Yésidies, tortures, décapitations, lapidations d'hommes, femmes, enfants, corps exposés sur des croix, têtes plantées sur les grilles des parcs, viols, mise en esclavage des femmes et des enfants, grossesses forcées, expulsions, conversions forcées à l'islam, destructions de sites religieux, impôts discriminatoires.

A quoi on peut ajouter pillages, fermeture des écoles, destruction de vestiges historique et leur perte irrémédiable…

 

Les fanatiques musulmans qui se sont enrôlés sous la bannière noire de l'EI sont des « criminels contre l'humanité » comparables aux SS de sinistre mémoire. Ils seraient plus d'un millier en provenance de France. Mais certains, plus d'une  centaine, sont déjà revenus dans notre pays.

 

Ils n'y ont plus leur place, même pas en prison, on ne va pas nourrir des SS ! Ils doivent répondre de leurs crimes devant les autorités légales de Syrie et  d'Irak.

 

Je compte sur vous, Monsieur le Député/Monsieur le Sénateur, pour agir en mon nom dans ce sens à l'Assemblée nationale/au Sénat et vous remercie à l'avance.

 

Veuillez agréer, monsieur le Député, monsieur le Sénateur, l'expression de mes salutations citoyennes.

 

 

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 24 novembre 2014 1 24 /11 /Nov /2014 10:43

Decapitation-W.jpg

 

Pas d'observation.

Seulement de l'écœurement !

NB. Et il a plus d'un millier de bons Français (qui se réclament de l'islam) qui participent à cette barbarie !!!

 

Merci PFC.

Par Casanova - Publié dans : à l'écoute des citoyens
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Recherche

Texte Libre

Sans haine et sans crainte, ce blog est destiné à soulever des questions d'actualité en toute liberté de pensée et d’expression (selon notre Constitution). 

Ne pas se taire, garder le moral, ne pas avoir peur, révéler les mensonges, rétablir la vérité et apporter une contribution responsable pour une démocratie vivante et positive, voilà mon ambition. Voilà ma ligne de conduite en rédigeant ce blog.

"Tout ce que tu feras sera dérisoire, mais il est essentiel que tu le fasses." Gandhi

 Adresse à ceux qui ne veulent ni voir, ni entendre : On a le droit de ne pas vouloir voir et savoir. On a le droit de dire « après moi le déluge ». On a le droit de ne pas comprendre ce qu'est une évolution. On a le droit de ne pas vouloir en apprécier les conséquences. MAIS ON SAIT ! Et notre responsabilité personnelle et collective est engagée, face à l'histoire.

Pour la défense de la laïcité et de nos valeurs républicaines, grecques, latines et judéo chrétiennes, mon état d’esprit se situe dans la lignée de Riposte laïque et de Résistance républicaine .

 

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés